NICE : Attentat de NICE – Minute de silence, ce lundi 18 juillet 2016 à 11h45

NICE : Dans l’attente d’un hommage national rendu prochainement, la Préfecture des Alpes-Maritimes organise, en collaboration avec les services de la Ville de Nice, une minute de silence, ce lundi 18 juillet à 11h45.

ATTENTAT A NICE 1

Il aura lieu au monument du centenaire, promenade des Anglais (à proximité du kiosque à musique et de l’hôtel Méridien).
Dans le cadre de cette cérémonie, la promenade des Anglais sera fermée à la circulation, dès 9h30, à partir de l’hôpital Lenval jusqu’au Port, ainsi qu’à partir de la place Massena vers la Promenade, par l’avenue de Verdun et l’avenue des Phocéens.
Dès lors, le stationnement des véhicules sur ce périmètre sera interdit à compter du dimanche 17 juillet à 22h00 jusqu’au lundi 18 juillet à 14h00.
Nous vous communiquerons ultérieurement avec précisions les points d’accès mis en place.




NICE : Attentat de NICE – Marisol TOURAINE annonce des soins 100% pris en charge dès maintenant pour les victimes des attentats

NICE : En déplacement à Nice après le terrible attentat du 14 juillet, Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a annoncé que toutes les victimes d’attentats bénéficieraient, à partir d’aujourd’hui, de soins intégralement pris en charge.

ATTENTAT A NICE 1

Pour la ministre, cette mesure représente« un engagement nécessaire de la solidarité nationale en faveur de celles et ceux qui éprouvent, dans leur chair, la violence de la barbarie terroriste ». C’est, en outre, « la garantie d’une prise en charge simplifiée et continue, sans rupture de parcours, pour les victimes des attentats ».
Après les attentats du 13 novembre, les victimes ont pu bénéficier d’une prise en charge totale et sans avance de frais des soins liés aux attentats, pour une période d’un an, sur la base des tarifs de la Sécurité sociale. Le reste des dépenses de soins devait être ensuite indemnisé via le Fonds de garantie des victimes de terrorisme et la Caisse nationale militaire de sécurité sociale.
Marisol TOURAINE prend aujourd’hui l’engagement suivant, à effet immédiat : l’Assurance maladie prendra désormais en charge l’intégralité des dépenses des victimes pour les soins liés aux attentats, c’est-à-dire y compris les dépassements d’honoraires, et ce au-delà de la période d’un an initialement définie.
La ministre garantit ainsi aux victimes la gratuité totale des soins liés aux attentats pour la durée nécessaire à leur rétablissement.




NICE : Attentat de NICE : Minute de silence, lundi 18 juillet 2016 à midi

NICE : La minute de silence aura lieu demain, lundi 18 juillet à midi, sur la Promenade des Anglais, esplanade face au Monument du Centenaire (Entrée Théâtre de Verdure).

ATTENTAT A NICE 1

Le coup de canon traditionnel de midi marquera le début de cette minute de silence.




NICE : Attentat de NICE – Un lieu de recueillement des familles endeuillées pour accueillir les familles et les proches des victimes

NICE : Ce jour à compter de 16h00, un lieu de recueillement des familles endeuillées s’ouvrira en continue pour accueillir les familles et les proches des victimes qui souhaitent se recueillir.

ATTENTAT A NICE 1

Ce lieu de recueillement est dédié uniquement aux familles des victimes et à leurs proches. Le public et les médias n’y sont pas admis.
Les familles sont invitées à se rapprocher de la cellule d’urgence médicopsychologique et du centre d’accueil des familles pour en connaître la localisation.
Une cellule de prise en charge psychologique sera présente sur place afin de les soutenir dans cette épreuve. Elle sera composée d’une cinquantaine de personnels de la Croix Rouge, dont des psychiatres et des psychologues




NICE : Attentat de NICE – Ce soir à 18H > CHRISTIAN ESTROSI, ADOLPHE COLRAT et PHILIPPE PRADAL à la chapelle ardente réservée aux familles de victimes

NICE : La Ville de Nice, à la demande de l’Etat, a mis en place un lieu de recueillement réservé aux familles endeuillées, au Palais Acropolis à Nice.

ATTENTAT A NICE 1

Ce lieu est interdit au public et à la presse.

Ce soir, à 18 heures, Adolphe Colrat, Préfet des Alpes-Maritimes, Christian Estrosi, Président de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, et Philippe Pradal, Maire de Nice, se rendront sur ce lieu de recueillement pour une visite à huis clos.




NICE : Attentat de NICE – Pronostic vital toujours engagé pour 18 personnes, dont un enfant

NICE : Le pronostic vital de 18 personnes, dont un enfant, était toujours engagé aujourd’hui, trois jours après l’attentat commis sur la promenade des Anglais à Nice, a annoncé la ministre de la Santé Marisol Touraine.

ATTENTAT A NICE 1

Au total, 85 personnes étaient toujours hospitalisées dimanche. 29 d’entre elles, dont l’enfant dont le pronostic vital est engagé, étaient toujours en réanimation, a précisé la ministre lors d’un point presse à la préfecture des Alpes-Maritimes.




NICE : Attentat de NICE – Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait repéré les lieux avec son camion la veille et l’avant-veille de l’attaque

NICE : Nouvelle preuve de la préméditation du massacre sur la promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes) le soir du 14 juillet.

ATTENTAT A NICE 1

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur de la tuerie a repéré les lieux avec son poids lourd les 12 et 13 juillet, indique une source proche du dossier, dimanche 17 juillet, confirmant une information d’Europe 1. Il a été repéré sur les images des caméras de surveillance. « Il est possible de le voir au volant de son camion en train d’observer les lieux très attentivement », rapporte la radio.




NICE : Attentat de NICE – Deux nouvelles personnes interpellées

NICE : La France poursuit son deuil alors que l’enquête continue, dimanche 17 juillet, pour tenter de comprendre les motivations et le mode opératoire de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur de la tuerie de Nice (Alpes-Maritimes).

ATTENTAT A NICE 1

Deux personnes, un homme et une femme, ont été interpellées, révèle une source judiciaire à l’AFP, dimanche 17 juillet, ce qui porte à sept le nombre de personnes en garde à vue. Les dernières informations sur ce drame sont à retrouver dans notre direct.




NICE : Attentat de NICE – Le tueur avait repéré les lieux

NICE : L’enquête se poursuit pour tenter de comprendre ce qui a poussé Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Tunisien de 31 ans, à tuer 84 personnes, jeudi soir, à Nice.

ATTENTAT A NICE 1

En parallèle, en France et dans le monde, c’est le temps des hommages et du recueillement. Les familles des personnes décédées vont pouvoir voir le corps des victimes aujourd’hui. Des centaines de témoins sont déjà entendus. Plusieurs évoquent la religiosité du tueur. Selon Europe 1, on voit, ces jours-là, sur des images de vidéosurveillance, le tueur à bord de son camion, observer « très attentivement » les lieux où il tuera 84 personnes, quelques jours plus tard.

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait repéré les lieux avec le poids lourd les 12 et 13 juillet.

Selon iTELE, l’un des hommes placés en garde à vue a indiqué aux enquêteurs que la radicalisation du tueur au camion s’était faite en une dizaine de jours. Dans ce laps de temps, il se serait mis à parler de Daech, et aurait porté des propos virulents. Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a cherché à se débarrasser de tous ses biens avant son passage à l’acte. Il a vidé son compte dans la semaine, et a cherché à vendre sa voiture la veille du 14 juillet.

Il s’agirait d’un homme et d’une femme.

Deux personnes faisant partie de l’entourage de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel ont été placées en garde à vue ce dimanche matin, selon iTELE, portant à sept le nombre de personnes actuellement entendues dans cette affaire. Parmi elles, l’ex-femme du tueur au camion.




NICE : Attentat de NICE – La situation dimanche matin

NICE : La France entame, ce dimanche son deuxième jour de deuil national, qui culminera avec une minute de silence lundi à midi dans tout le pays, après la mort de 84 personnes, jeudi soir, lorsqu’un Tunisien de 31 ans a foncé dans la foule à bord d’un camion.

ATTENTAT A NICE 1

Parmi les 84 victimes décédées figurent dix enfants et adolescents, ainsi que plusieurs étrangers, dont trois Allemands, quatre Tunisiens et deux Américains. Le bilan pourrait encore s’alourdir, car 121 des quelque 300 blessés restaient hospitalisés samedi, dont 26 en réanimation. La secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes, Juliette Méadel, a déclaré samedi soir que les premières indemnisations interviendraient «dès la fin de la semaine prochaine». Les enquêteurs tentent de cerner la personnalité de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur de l’attentat. «Il semble» que l’homme se soit «radicalisé très rapidement», selon le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. L’homme ne faisait l’objet d’aucun signalement pour radicalisation mais était connu pour des faits de délinquance ordinaire. Cinq personnes de son entourage – son ex-épouse et quatre hommes – sont toujours en garde à vue. Le tueur «est un soldat de l’État islamique qui a agi en réponse aux appels lancés pour prendre pour cible les ressortissants des pays de la coalition qui combat l’EI», a affirmé samedi l’agence Amaq, liée au groupe djihadiste.

Pour contrer la menace, Bernard Cazeneuve a appelé «tous les Français patriotes» à rejoindre la «réserve opérationnelle» qui compte 12 000 volontaires (9 000 de la gendarmerie nationale, 3 000 de la police).