PARIS : Agenda prévisionnel de Jean-Michel BAYLET du 19 au 23 juillet 2016

PARIS : Agenda prévisionnel de Jean-Michel Baylet, Ministre de l’Aménagement du Territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales.

CMA

Du mardi 19 au samedi 23 juillet 2016

Mardi 19 juillet 2016

9h00 Conseil des ministres

Palais de l’Elysée

15h00 Réunion de travail avec Valérie PECRESSE, ancienne ministre, présidente du Conseil régional Ile-de-France

Hôtel de Castries

17h30 Audition par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable

Sénat

Mercredi 20 juillet 2016

9h30 Entretien avec Jean-Pierre HUGUES, directeur de cabinet du président de la République

Hôtel de Castries

12h00 Réunion de travail avec Laurent WAUQUIEZ, ancien ministre, président du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes

Hôtel de Castries

15h00 Questions d’actualité au Gouvernement

Assemblée nationale

17h30 Entretien avec François TIBERI, maire de Ventiseri

Hôtel de Castries

Jeudi 21 juillet 2016

15h00 Questions d’actualité au Gouvernement

Sénat

17h00 Entretien avec Bernard COMBES, maire de Tulles

Hôtel de Castries

Vendredi 22 juillet 2016

Journée Déplacement dans le Gard

SOURCE /

Ministère de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales
01 44 49 85 08 – Hôtel de Castries, 72 rue de Varenne – 75007 PARIS
www.territoires.gouv.fr




NICE : Attentat de NICE – A 22h > Organisation d’une chaîne humaine pour déplacer fleurs et marques de témoignage vers deux lieux de recueillement

NICE : RDV devant le Monument du Centenaire.

ATTENTAT A NICE 1

Suite à l’attaque terroriste qui a frappé Nice jeudi dernier, les Niçoises, les Niçois et les visiteurs, ont été des milliers à rendre hommage aux victimes et témoigner leur soutien aux familles en déposant des fleurs, des objets, des mots… sur la Promenade des Anglais.
A l’initiative d’un collectif de niçois, une grande chaîne humaine sera organisée à partir de 22h30, afin de disposer ensemble ces fleurs et les marques de témoignages sur deux lieux de recueillement distincts : l’un au pied du Kiosque à Musique Jardin Albert 1er, en bas de la Promenade du Paillon, à proximité directe de la Promenade des Anglais et l’autre sur le trottoir sud de la Promenade des Anglais, en face du Kiosque à Musique.

La Promenade des Anglais sera rouverte en totalité à la fin de cette opération.

Organisation d’une Chaîne Humaine pour déplacer les fleurs et les marques de témoignage vers deux lieux de recueillement
Ce soir – Lundi 18 juillet 2016
Rendez-vous à 22 heures devant le Monument du Centenaire




NICE : Attentat de NICE – La Ville de Nice décide de se porter partie civile

NICE : Suite à l’attentat du jeudi 14 juillet 2016, Christian Estrosi, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Philippe Pradal, Maire de Nice, ont décidé que la Ville de Nice se constitue partie civile dans la procédure en cours.

ATTENTAT A NICE 1

Avec cette action, la municipalité entend concourir à l’action publique qui permettra d’établir la vérité sur cet odieux attentat. La Ville de Nice souhaite contribuer à l’établissement de la vérité sur ce dossier.




MARSEILLE : Attentat de NICE : Appel du Ministre de l’Intérieur à rejoindre la réserve opérationnelle : l’étonnement et la colère de Guy TEISSIER

MARSEILLE : Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve a appelé, samedi dernier, tous les Français qui le souhaitent à rejoindre la réserve opérationnelle.

ATTENTAT A NICE 1

Une décision prise à la suite du Conseil des ministres exceptionnel sur le renforcement de la sécurité, convoqué après l’attentat de Nice (84 morts et plus de 300 blessés le soir du 14 juillet dernier sur la Promenade des Anglais). Selon le ministre de l’Intérieur, l’Etat veut faire appel à « 12 000 volontaires : 9 000 pour la gendarmerie et 3 000 pour la police », qui seront utilisés très rapidement, principalement pour surveiller les frontières.

« Je m’étonne de ce soudain appel du ministre de l’Intérieur», tient à réagir Guy TEISSIER, député des Bouches-du-Rhône, Vice-président de la Métropole Aix-Marseille-Provence et Président du Conseil de Territoire Marseille-Provence. Bien avant les attentats du 13 novembre dernier qui ont ensanglanté Paris, je l’avais interpelé lors des questions d’actualité, à propos de la réserve opérationnelle qui constitue nos réserves militaires de la police et de la gendarmerie. Vouloir renforcer nos forces de police et de gendarmerie par toutes les bonnes volontés désireuses de se mobiliser pour la défense de nos valeurs, de notre nation et de notre territoire, c’est très bien… Mais pourquoi n’agir que maintenant ? Pourquoi avoir attendu 84 nouveaux morts, 84 nouvelles victimes innocentes de ce terrorisme odieux qui endeuille notre pays depuis des mois ?

Cela prouve que le gouvernement, une fois encore, réagit a posteriori. Après l’attentat abominable de Nice, j’en ai gros sur le cœur. Je retiens ma colère. Mais trop c’est trop. Il est temps de prendre les mesures drastiques qui s’imposent pour éradiquer ces semeurs de mort, ce terrorisme barbare, cette idéologie de la haine qui menacent nos vies et notre République ».

Guy TEISSIER a été l’auteur d’un rapport ministériel sur la réserve opérationnelle. Il a présidé la commission de la Défense et des Forces armées à l’Assemblée nationale.




PARIS : Attentat de NICE – « Les français tardent à réserver leurs vacances d’été »

PARIS : Après l’attentat de Nice, une météo défavorable au printemps, les mouvements sociaux en mai et juin conjugué à l’événement Euro 2016, les français tardent à réserver leurs vacances d’été.

logopresseagence-001-02

Le trafic du site de l’agence de voyages en ligne spécialiste de la location de vacances est en hausse de 38%, les requêtes des destinations phare sur les principaux moteurs de recherche sont également en hausse de 8%. La clientèle regarde, compare mais attend encore avant de se décider.

Etat des réservations chez Locatour

A date, Locatour enregistre une baisse de 10% par rapport à l’an dernier. Les semaines les plus prisées sont les semaines du 13 et 20 août, Les ventes dernière minute ont fortement augmenté au lendemain de l’Euro mais ont être marquées par un fort ralentissent suite à l’attentat de Nice. A date, le site enregistre 70 % des ventes en France, 25 % en Espagne et 5% réparties entre Portugal et Italie. La plus forte baisse est comptabilisée en montagne avec -21% de ventes Vs 2015 (impact direct de la météo défavorable)

Baromètre de l’été 2016 : l’ultra dernière minute sous tension pour les vacances des Français

Une clientèle désireuse de partir mais attentiste face à la situation géopolitique

Malgré le dernier sondage BVA / Les entreprises du voyages paru en juin, où il est annoncé que près de 6 Français sur 10 ont prévu de partir en vacances cet été, on constate chez Locatour un fort attentisme pour les réservations des vacances en France pour les clients coutumiers de la dernière minute.

Les causes

Après un printemps catastrophique (absence de ponts en mai, pluie et inondations en juin, grèves à répétition) et la consternation de tous suite à l’attentat de Nice, Locatour s’attend à une saison estivale très contractée. « Nous avions envisagé une saison de dernière minute avec une reprise des réservations au lendemain de l’Euro. Nous redoutons aujourd’hui à un renoncement ou au mieux à une période de réservations qui va s’ouvrir en ultra dernière minute.» commente Yariv Abehsera, président de Locatour – spécialiste de la location de vacances en Europe.

Le climat social contribue à une augmentation des réservations sur les destinations hors France

« Les français ont envie d’aller voir ailleurs ! L’ultra dernière minute sera donc au rendez-vous des vacances des français. Nous nous doutions qu’au regard de la météo du printemps et de l’avancé de l’équipe de France dans la compétition, cela allait directement impacter le comportement des français. Nous nous y étions préparé : nos équipes sont sur le pont depuis plusieurs semaines pour trouver du stock sur août plus que plébiscité et proposer des promotions de dernière minute pour les clients. Aujourd’hui, nous en sommes à pronostiquer des réservations d’ultra dernière minute conjugué à une belle météo pour les prochaines semaines sinon l’été 2016 sera catastrophique», complète Yariv Abehsera.

www.facebook.com/locatourcom




NICE : Attentat de NICE – Le chauffeur radicalisé avait prémédité l’attentat

NICE : Après l’attentat qui a coûté la vie à 84 personnes jeudi au soir au 14-Juillet, une minute de silence a été observée dans toute la France ce lundi à 12 heures.

ATTENTAT A NICE 1

Le procureur François Molins a confirmé dans l’après-midi que Mohamed Lahouaiej Bouhlel s’était radicalisé récemment et avait prémédité l’attentat. Il avait notamment effectué de nombreux repérages.

Manuel Valls annonce que le projet de loi sur la prolongation de l’Etat d’urgence permettra d’exploiter les données des ordinateurs et téléphones saisis. Le Premier ministre confirme également le retour des perquisitions administratives, et annonce que l’opération Sentinelle va être «rééquilibrée» vers les grands rassemblements estivaux.

– Le dernier bilan est de 84 morts, 74 blessés dont 28 toujours en réanimation. Parmi ces derniers, 19 ont leur pronostic vital toujours engagé.
– Les opérations de médecine légale sont toutes terminées: les certificats de décès et les permis d’inhumer pourra débuter dès que la commission d’identification aura officiellement identifié les victimes. 71 des 84 victimes ont déjà été formellement identifiées. 52 permis d’inhumer ont été délivrés, les premiers corps ont été restitués aux famille ce lundi matin.
– Un des six gardés à vue apparaît comme le destinataire d’un SMS envoyé par le terroriste le 14 juillet à 22 h 27 mentionnant l’acquisition d’un pistolet.




NICE : Attentat de NICE – « L’ordinateur de Mohamed Lahouaiej Bouhlel montre un intérêt certain et récent pour la mouvance jihadiste radicale »

NICE : « L’exploitation de l’ordinateur de Mohamed Lahouaiej Bouhlel montre un intérêt certain et récent pour la mouvance jihadiste radicale », indique François Molins.

ATTENTAT A NICE 1

« L’exploitation de l’ordinateur de Mohamed Lahouaiej Bouhlel montre un intérêt certain et récent pour la mouvance jihadiste radicale », a indiqué François Molins, procureur de Paris, lors d’une conférence de presse, lundi 18 juillet. Trois jours après l’attentat de Nice qui a fait 84 morts, le soir du 14-Juillet à Nice, six personnes se trouvent toujours en garde à vue, dans le cadre de l’enquête.




NICE : Attentat de NICE – Une avocate parmi les victimes

NICE : Myriam Bellazouz, une jeune avocate niçoise de 29 ans, compte parmi les 84 victimes de l’attentat de Nice du 14 juillet dernier.

ATTENTAT A NICE 1

Collaboratrice du Cabinet Del Rio à Nice, Myriam Bellazouz, qui avait prêté serment en 2013, avait été trésorière de l’UJA locale en 2015 et très active au sein du barreau. Ce midi, le bâtonnier Jacques Randon et les confrères du barreau de Nice, lui ont rendu hommage sur la promenade des Anglais, ainsi qu’à sa mère, décédée elle aussi dans l’attentat. Il a été évoqué à quel point l’exercice de la profession d’avocat avait apporté de bonheur et d’accomplissement personnel à Myriam Bellazouz. Le Conseil national des barreaux, représenté par le vice-président Roland Rodriguez, s’est joint au barreau de Nice pour témoigner de son soutien à ses proches et condamner cet acte odieux aux antipodes des valeurs défendues par la profession.

A propos du Conseil national des barreaux
Le Conseil National des Barreaux, établissement d’utilité publique doté de la personnalité morale, est l’institution nationale qui représente l’ensemble des avocats exerçant en France, chaque avocat restant par ailleurs individuellement inscrit auprès d’un des 164 barreaux locaux. Il a reçu de la loi des missions très spécifiques et son fonctionnement est régi par les dispositions de la loi et du décret complétés par un règlement intérieur.

Twitter Suivez l’actualité du CNB sur Twitter




PARIS : Conseil des ministres de l’agriculture – réponse à la crise de marché

PARIS : Stéphane LE FOLL se félicite de la mise en place par la Commission européenne d’une enveloppe de 500 millions d’Euros.

CMA

Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement, se félicite que le Conseil des ministres européens de l’agriculture tenu ce lundi 18 juillet à Bruxelles ait permis d’acter la mise en place d’une enveloppe de 500 millions d’Euros à l’échelle européenne, afin de venir en aide en priorité aux producteurs de lait de vache via une mesure spécifique de réduction de la production, mais également aux producteurs d’autres filières en difficulté. Ce paquet de mesures doit permettre d’éviter que la dégradation des cours ne continue dans un contexte général d’augmentation importante de la production depuis la fin des quotas laitiers.

Le Ministre a déclaré :
« Je me félicite de l’octroi par la Commission européenne d’une enveloppe conséquente, en cohérence avec les demandes insistantes de la France depuis des mois. Je tiens également à remercier l’Allemagne et la Pologne, pays avec lesquels nous avons œuvré conjointement pour définir une position commune mais aussi l’Espagne et l’Italie, ainsi que les nombreux autres Etats qui nous ont soutenus durant les discussions ».

Sur ces 500 Millions d’Euros, 150 Millions permettront de mettre en place une mesure de régulation du volume de lait produit au niveau européen, la première depuis la fin des quotas laitiers. Les 350 autres millions seront délégués aux Etats membres qui pourront les utiliser dans le cadre de mesures de soutien, en adéquation avec la logique de maîtrise ; volontaire de la production laitière ou à d’autres actions permettant de redonner des perspectives de marché à d’autres filières et notamment la viande bovine. La France, pour sa part, sera bénéficiaire de près de 15% de l’enveloppe de 350 millions d’Euros avec une somme de 49,9 millions d’Euros.
Conformément à la demande de la France, ces mesures ne seront pas financées par la réserve de crise, qui aurait impacté le niveau des aides de la PAC versées en 2017 aux agriculteurs.

Enfin, le Ministre a indiqué que la France ferait rapidement des propositions relatives au relèvement du plafond de minimis.

SOURCE /

Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt
Hôtel de Villeroy – 78 bis, rue de Varenne – 75007 PARIS
www.agriculture.gouv.fr
@Min_Agriculture




PARIS : Attentat de NICE – Nicolas SARKOZY sur TF1 : « Il y a des décisions à prendre et une détermination à mener »

PARIS : Nicolas Sarkozy, était hier l’invité du journal de 20H de TF1.

nicolas sarkozy

Il y a, à nouveau, fait plusieurs propositions fortes pour lutter contre le terrorisme islamiste comme la création de centres de déradicalisation et de centres de rétention, la fermeture des lieux de culte musulmans à orientation salafiste, l’expulsion « immédiate » des imams qui prêchent en ces lieux, la création de véritables centres de renseignements dans les prisons, l’assignation à résidence avec port de bracelet électronique pour les personnes fichées S, ou encore la mise à l’isolement de tout détenu condamné pour terrorisme islamique.

« Sept attentats depuis ceux de Charlie et de l’Hyper Cacher. Tout ce qui aurait dû être fait depuis 18 mois ne l’a pas été. »
Trois jours après l’attentat terroriste prémédité et perpétré à Nice par Mohamed Lahouaiej Bouhlel qui a provoqué la mort de 84 personnes et blessé 104 autres, Nicolas Sarkozy, président des Républicains, était l’invité ce dimanche soir du journal de 20 heures de TF1.
L’occasion pour le président des Républicains de déplorer combien les propositions de l’opposition ne sont pas entendues par le gouvernement socialiste. « Depuis 18 mois nous demandons à ce que les consultations des sites djihadistes soient considérées comme un délit. Cela n’a été voté qu’en juin dernier et rentrera, peut-être, en vigueur en octobre », déplore Nicolas Sarkozy qui rappelle les autres demandes des Républicains : la création de centres de déradicalisation et de centres de rétention, la fermeture des lieux de culte musulman à orientation salafiste, l’expulsion « immédiate » des imams qui prêchent en ces lieux, la création de centres de renseignements dans les prisons, la mise à l’isolement de tout détenu condamné pour terrorisme islamique.
« Des milliers de jeunes Français sont radicalisés ou sont en voie de radicalisation. Il faut les mettre dans ces centres de déradicalisation », juge Nicolas Sarkozy soulignant qu’aucun centre de déradicalisation n’a été ouvert malgré la multitude des attentats sur notre territoire.
Le président des Républicains réclame également des mesures particulières pour l’ensemble des 11 400 personnes fichées « S ».
« Pour toutes les personnes étrangères suspectées de liens directs ou indirects avec le terrorisme », Nicolas Sarkozy demande leur expulsion.
« Pourquoi tout cela n’a-t-il pas été fait », interroge encore Nicolas Sarkozy trouvant « effarant » que François Hollande puisse annoncer le 14 juillet à 13 heures, « parce que tout allait bien, la suppression de l’état d’urgence pour le rétablir à minuit. Il y a de quoi être inquiet », note-t-il.
« L’état d’urgence cela ne veut rien dire si on n’y met pas des choses précises », estime Nicolas Sarkozy demandant pour quelle raison les perquisitions administratives de nuit sont suspendues depuis la fin du mois d’avril dernier.
S’adressant aux Français, Nicolas Sarkozy a évoqué le terrorisme islamique auquel notre pays est confronté. « Il faut nommer l’ennemi et être déterminé à le combattre. On est en guerre totale. Nos ennemis n’ont pas de tabou, pas de frontières, pas de principes. Ce sera eux ou nous. C’est une question de détermination pendant plusieurs années», souligne Nicolas Sarkozy pour qui, « si le risque zéro n’existe pas, nous avons une obligation de moyens pour assurer la sécurité des Français. »
« Mon devoir de responsable politique est de dire qu’il y a une autre politique possible, qu’il y a des choses qui auraient du être faites et qui ne l’ont pas été, qu’il y a des décisions à prendre et une détermination à mener. Je ne considère pas, ajoute-t-il, que l’on doive subir ces évènements. Nous sommes la France et la France ne peut pas laisser ses enfants se faire assassiner comme cela. Nous sommes une grande démocratie et une grande démocratie cela ne doit pas être faible. »
Nicolas Sarkozy estime également que « la force d’une démocratie ce n’est pas la commémoration, ce n’est pas l’émotion, les pleurs –légitimes- des familles sur les corps des victimes mais d’expliquer aux Français que l’on va se lancer dans un combat avec une détermination totale, sans que la main ne tremble. Et on va le gagner. »