SIX FOURS LES PLAGES : Les 11 et 12 mai 2019, le Festival Hello Flower, l’évènement à ne pas manquer !

SIX FOURS LES PLAGES : L’évènement joyeux, fleuri et dans une ambiance sixties pour passer un week-end de folie(s) au cœur de Six-Fours les Plages.

Festival Hello Flower Six-Fours

Depuis 2017, l’association des entrepreneurs, commerçants et artisans de Six-Fours « Hello Six-Fours », dynamise le centre-ville en produisant des événements populaires et familiaux destinés à un public de « 7 à 77 ans ».

Nouveauté 2019 : Le Festival Hello Flower

Le Festival Hello Flower, c’est tout d’abord une ambiance fleurie, dans les rues de Six-Fours, un concert, des spectacles, de la danse et un rassemblement de voitures des années 60.
Le Festival Hello Flower, c’est également, une foire horticole qui rassemblera des pépiniéristes et un marché aux plants, des céramistes, des bijoutiers ou encore des professionnels de la gastronomie. L’agriculture varoise sera de la partie grâce à la présence d’apiculteurs et autres magiciens des fleurs.
Durant deux jours, les 11 et 12 mai 2019, les habitants de Six-Fours et visiteurs de toute la région, sont invités à venir avec leur famille et leurs amis pour passer de bons moments à flâner, à danser, à échanger autour des années 60′ au centre-ville de Six-Fours.
La première édition compte d’ores et déjà quelques 40 exposants répartis dans la Rue de la République, fermée à la circulation pour l’occasion. Un espace Pédagogie accueillera ceux qui souhaitent tout savoir sur les plantes et le jardin, la cuisine des fleurs comestibles ou encore participer à des ateliers décoration. L’espace Animation accueillera les différents spectacles, les interviews d’invités ciblés, de la musique, de la danse… et bien entendu le concert du WOODSTOCK LIVE BAND samedi soir pour 1h30 du meilleur des ‘Sixties’.

Save the date !
Invitez vos amis et vos familles
et venez retrouver l’ambiance les années 60′ à Six-Fours.




PARIS : A la rencontre des nageurs-sauveteurs de la SNSM en formation sur les plages

PARIS : Chaque année, la SNSM forme plus de 500 nouveaux Nageurs Sauveteurs grâce à ses 800 formateurs bénévoles.

Le Yachting Festival soutient la Société Nationale des Sauveteurs en Mer (SNSM)

UNE FORMATION THEORIQUE ET PRATIQUE AVANT DE SURVEILLER LES PLAGES

Cette formation initiale est dispensée dans les 32 Centres de Formation et d’Intervention (CFI) de France.

Elle a une durée d’environ 300 heures en première année et comprend 6 diplômes à acquérir :

– BNSSA : Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique
– PSE1 : Premier secours en équipe de niveau 1
– PSE2 : Premier secours en équipe de niveau 2
– Permis côtier
– CRR : Certificat de Radiotéléphonie Restreint
– SSA : Surveillance et Sauvetage Aquatique sur le littoral

Ce dernier, le SSA est un stage pratique en milieu maritime qui valide l’ensemble de la formation. Cette formation est sanctionnée par un certificat de compétences reconnu par la Sécurité Civile (arrêté du 19 février 2014).

Une fois diplômés, les Nageurs-Sauveteurs sont aptes à surveiller les plages. Ils ont par la suite l’obligation de s’entraîner régulièrement pour maintenir leur niveau de compétences, et peuvent parallèlement suivre des spécialisations s’ils le souhaitent :
– Pilotage de marine jet : maniement et technique de sauvetage en jet et dans les vagues
– Pilotage de semi-rigides : formation de sauveteurs à la pratique du semi-rigide
– Formation Océan : formation des Nageurs Sauveteurs à évoluer dans les vagues avec et sans matériel afin de surveiller les plages à vagues et forts courants.

LE CALENDRIER DES STAGES POUR LA SAISON 2019

Vous trouverez ci-joint le calendrier complet des stages nationaux et SSA sur les plages. Si vous souhaitez vous y rendre, merci de bien vouloir de contacter le service de presse SNSM (contacts ci-dessous).
L’ensemble de ces stages ont lieu avant l’été sur une trentaine de plages en France. A cette occasion, vous pouvez rencontrer les Nageurs-Sauveteurs lors de leur formation.

A PROPOS DE LA SNSM

La société nationale de sauvetage en mer est une association financée à 80% par des fonds privés qui a pour mission principale le sauvetage en mer. Elle s’appuie sur 8000 bénévoles au service du secours en mer et œuvre à partir de 218 stations de sauvetage sur tout le territoire français (métropole et outre-mer) et 32 centres de formation et d’intervention. En 2018, les Sauveteurs Embarqués et les Nageurs Sauveteurs ont porté secours à 30 000 personnes dont plus de 9000 en mer.

Siège social SNSM : 8 Cité d’Antin 75009 Paris – Association Loi 1901 reconnue d’utilité publique par décret du 30 avril 1970




CUERS : Visite des nouveaux aménagements de l’office de tourisme, lundi 25 mars 2019

CUERS : Visite des nouveaux aménagements de l’office de tourisme de Cuers.

72A1895

A18h, inauguration des nouveaux aménagements que l’OTI a réalisé dans les locaux de l’office de tourisme de Cuers, en présence des élus et des professionnels du tourisme.
Des matinées portes ouvertes ont lieu le samedi 6 avril et dimanche 7 avril de 10h à 12h pour les cuersois afin de les inciter à venir découvrir les nouveaux aménagements.
François de CANSON en tant que président de MPM fera le discours d’inauguration.

LUNDI 25 MARS 2019 à 18h

Place de la Convention
83390 CUERS

EN PRESENCE DE :

François de CANSON

Président de Méditerranée Porte des Maures
Président de l’Office de tourisme intercommunal
Président du Comité Régional de Tourisme

Gilbert PERUGINI

Maire de Cuers

SOURCE /

OFFICE DE TOURISME INTERCOMMUNAL
Cuers, Collobrières, Pierrefeu du Var, La Londe les Maures
60, bd du Front de Mer – Port Miramar – 83250 La Londe les Maures
+ 33 (0)4 94 01 53 10 –
www.mpmtourisme.com




LA SEYNE SUR MER : Mercredi 27 mars 2019, Portes Ouvertes au Campus de La Seyne : une journée pour choisir son avenir

LA SEYNE SUR MER : Parce que bien choisir son orientation professionnelle est essentiel, les 7 CFA de l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur (URMA PACA) ouvrent leurs portes afin de permettre aux jeunes et à leur famille de découvrir l’apprentissage et les formations en alternance proposées.

REPARATION 2

Le Campus de La Seyne ouvre ses portes le 27 mars de 9h à 16h.
Les Journées Portes Ouvertes sont l’occasion pour les jeunes de rencontrer et d’échanger avec des apprentis et des enseignants sur les diplômes et les filières présentés. Du CAP au BTS, les apprentis et stagiaires gardent le cap du diplôme et de la réussite dans plusieurs secteurs professionnels : automobile-moto, coiffure-esthétique, commerce, gestion, secrétariat, électronique et nautisme. Avec l’alternance, un jeune motivé et acteur de sa formation trouvera un accélérateur de compétences et un révélateur de talents. Et surtout, il se donne toutes les chances de décrocher un emploi. 80% de nos diplômés trouvent un travail dans les mois qui suivent leur fin d’études.

Un campus en perpétuelle évolution

A sa création, le CFA était centré sur le pôle mer, unique en Provence-Alpes-Côte d’Azur par l’amplitude des formations qu’il propose en apprentissage et en formation continue : métiers des chantiers navals, commerciaux du nautisme et navigants. Agréé par la fédération des industries nautiques, le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) peintre nautique est unique en France et répond aux besoins immédiats des entreprises locales. Etendu et modernisé en 2013, le Campus est fortement équipé : bâtiment mécanique pour les moteurs marins, automobiles et motocycles, bâtiment structure pour les travaux en carrosserie notamment et bâtiment armement destiné aux embarcations. Le Campus offre aux apprentis la possibilité d’un parcours complet du CAP au BTS dans les métiers du tertiaire. C’est un pôle d’excellence en coiffure-esthétique avec le cycle complet CAP-Brevet professionnel et Brevet de maîtrise.

Plus d’infos sur www.urma-paca.fr/cfa/la-seyne-sur-mer

L’Université des Métiers, n°1 de la formation d’apprentis dans la région :

– 40 ans d’expérience au service des apprentis et des entreprises.
– 7 CFA régionaux, ancrés dans leurs territoires, facilement accessibles avec hébergement et restauration.
– 20 % des apprentis de PACA (6 000 jeunes).
– 107 formations du CAP au Bac+5, adaptées aux besoins des entreprises locales.
– 5 000 entreprises partenaires dans toute la région.
– 82% de réussite aux examens.
– 80% d’intégration dans l’emploi.
– 60 % des apprentis régionaux dans la maintenance nautique.
– 50 % des apprentis régionaux dans les métiers de l’alimentation et la gourmandise.
– 40 % des apprentis régionaux dans les métiers de la coiffure et de l’esthétique.
– 30 % des apprentis régionaux en commerce/vente et dans l’automobile.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Avec l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur (URMA PACA – 109 formations, 38 métiers, 9 secteurs d’activité), la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région PACA forme 20 % des apprentis de la région dans l’un des 7 Campus. Plus de 80% d’entre eux trouvent un emploi à l’issue de leur cursus.




LA FARLEDE : Le bel engagement des acteurs des «Paniers solidaires»

LA FARLEDE : Rompre l’isolement des personnes âgées par la distribution de paniers solidaires !

P1080561

Telle est l’action mise en place par l’AG2R La Mondiale en partenariat avec Les Petits Frères des Pauvres et l’ESAT CAT VERT de La Farlède. C’est action de solidarité est partie d’un constat. En effet, suite à un diagnostic, réalisé par les bénévoles auprès des personnes âgées, il apparaît que dans certains quartiers de Toulon, le public se paupérise, les revenus étant, souvent, très faibles et les effets de la crise aggravant le niveau de vie.

«Par exemple, les achats alimentaires sont souvent de faibles qualités et quantités. L’isolement et la rupture de liens sociaux ont démobilisé les personnes âgées autour du projet de la réalisation et du partage d’un repas. Grâce à nous, elles retrouvent le goût car nous leur apportons des paniers confectionnés avec des produits frais. Pour cette opération, nous avons identifié 40 bénéficiaires que nous livrons tous les quinze jours et pour qui c’est également l’occasion de recréer du lien social», explique Sandra Kheir de l’association des Petits Frères des Pauvres.

P1080555

UN PROJET PORTE PAR L’AG2R LA MONDIALE

«Les paniers solidaires, un projet créé en 2013 à Toulon à l’initiative des Petits Frères des Pauvres et d’AG2R La Mondiale, permettent aux personnes âgées accompagnées qui le souhaitent de bénéficier d’un panier de fruits et/ou de légumes deux fois par moi. Cette action, financée par l’AG2R La Mondiale, s’inscrit dans notre politique du bien-vieillir et de l’accompagnement des personnes âgées», ajoute Magali Minamba, chargée de développement à la Direction régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse de l’AG2R Le Mondiale.

Concrètement, l’action des «Paniers solidaires» s’articule autour de plusieurs objectifs. D’une part, il s’agit de combattre les inégalités alimentaires en facilitant la consommation régulière de fruits et de légumes par des personnes âgées, précarisés, à faibles revenus avec des produits de saison et de qualité.

P1080550

Magali Minamba ajoute : «Depuis 2013, ce sont 3 247 paniers qui ont été distribués. Les 15 bénévoles qui s’engagent dans cette action accueillent les personnes âgées, deux vendredis par mois, ou apportent ces paniers au domicile des personnes qui ne peuvent pas se déplacer, au nombre de 28 actuellement».

RENFORCER LA MIXITE SOCIALE

«De plus, il s’agit de renforcer le lien et la mixité sociale en mettant en œuvre une solidarité entre les bénévoles et les personnes accompagnées, habitants des mêmes communes/quartiers, sans stigmatisation. L’objectif des «Paniers solidaires», est également, de promouvoir la richesse du patrimoine et de l’agriculture locale», précise, encore, Magali Minamba.

P1080547

Ainsi, «Les paniers d’Avoine», PME dirigée par Anne-Sophie et Cédric Davoine, confectionnent les « Paniers solidaires », avec des produits locaux et bio, ce qui correspond à l’ADN de l’entreprise, au sein de l’ESAT CAT VERT, une structure qui aide à la réinsertion professionnelle des personnes souffrant de troubles psychiques en associant les personnes accompagnées au projet en les rendant grâce à un apprentissage «consom’acteurs».

Gilles CARVOYEUR (PRESSE AGENCE – LA GAZETTE DU VAR)




LA SEYNE SUR MER : Mercredi 27 mars 2019, les Ambassadeurs de l’apprentissage de l’Université des Métiers s’affrontent en Escape Game

LA SEYNE SUR MER : Depuis un peu plus d’un an, un réseau d’Ambassadeurs de l’apprentissage s’est construit au sein de l’Université des régionale des métiers et de l’artisanat de région PACA.

CMA

Avec le soutien du Conseil Régional Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a choisi de s’inscrire pleinement dans la politique de promotion et de communication sur l’apprentissage insufflée au niveau régional.
C’est au coeur de la Journée Portes Ouvertes du Campus de La Seyne-sur-Mer que les Ambassadeurs de l’apprentissage sont invités à participer à un Escape Game. L’objectif est de les réunir en dehors de sessions de formation, autour d’un concept qui met en exergue le travail d’équipe, une valeur à laquelle la CMAR PACA et l’Université des Métiers adhèrent pleinement, et que nous partageons avec le Conseil régional.

Mercredi 27 mars, à 11h30
En présence de Yannick Chenevard,
Vice-président de la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur, délégué à l’Emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage
Jean-Pierre Galvez,
Président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur,
Roland Rolfo,
Président de la Délégation Var de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur,
Au Campus de La Seyne-sur-Mer

Programme :

9h30 : Début de l’Escape Game avec les Ambassadeurs de l’Apprentissage des 7 campus de l’Université des Métiers
11h30 : Visites des ateliers, suivi d’un point presse et des interventions

LE SAVIEZ-VOUS ?

Avec l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur (URMA PACA – 109 formations, 38 métiers, 9 secteurs d’activité), la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région PACA forme 20 % des apprentis de la région dans l’un des 7 Campus. Plus de 80% d’entre eux trouvent un emploi à l’issue de leur cursus.




CAVALAIRE SUR MER : Grand vide greniers de printemps, dimanche 24 mars 2019

CAVALAIRE SUR MER : L’ACAPIC, association des commerçants de Cavalaire, organise son grand vide greniers de printemps sur la place du marché ce dimanche 24 mars.

Autopub GDG 1-2 Page

Plus d’une centaine de particuliers seront présents pour proposer bibelots, prêt à porter, objets de collections, jouets, et bien plus encore dans une ambiance toujours conviviale.

Vide greniers ACAPIC 24 mars copie (2)

Inscriptions au 06 29 75 41 96
15€ l’emplacement de 4m linéaire.

Hôtel de Ville
109 Av Gabriel Péri
83240 Cavalaire sur mer




MARSEILLE : Provence-Alpes-Côte d’Azur, 1ère Smart région d’Europe

MARSEILLE : Transformation numérique de l’économie régionale, une étape de plus pour faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur la 1ère Smart région d’Europe !

IMGP6641

La Région Sud et Facebook forment 100 ambassadeurs numériques du territoire.
Dans le cadre de leur partenariat, voté le 14 décembre 2018, la Région Sud et Facebook ont organisé hier la première journée de formation des  » ambassadeurs numériques « , à l’Hôtel de Région. Cet accompagnement prévoit la formation par un expert de 100 techniciens de structures d’accompagnement des entreprises (Chambres consulaires, SUD LABS, fédérations, organisation professionnelles …) à la réalisation de diagnostics numériques. Ces derniers auront chacun pour mission de former 20 TPE-PME du territoire. L’objectif étant de diffuser largement les outils nécessaires aux entreprises pour réussir leur transition numérique. Au cours de cette journée de formation, une trentaine de participants ont intégré des ateliers afin d’acquérir les bases techniques en matière de numérique pour les publics cibles (visibilité sur internet, sur les réseaux sociaux, webmarketing, cybersécurité, …). Les ambassadeurs auront, à la suite de la formation, un accès dédié à la plateforme  » cercles numériques  » et disposeront d’outils dédiés pour mettre en œuvre les enseignements collectés lors de la formation. Au total, quatre journées de formations seront organisées en région Sud.

 » La sensibilisation et la formation de tous au numérique est un pilier central de notre stratégie Smart Région. C’est aussi un enjeu capital pour combattre la fracture sociale et permettre aux entreprises du territoire, qui peinent encore à saisir les risques et opportunités du numérique, de gagner en compétitivité ! C’est pourquoi, dans le cadre de notre partenariat, nous organisons avec Facebook la formation d’ambassadeurs pour booster l’entreprenariat et la transition digitale des entreprises. Mon objectif : démultiplier l’impact du digital sur l’économie, l’attractivité de la région, l’emploi et la formation. C’est en misant sur la transition numérique que nous gagnerons la bataille de l’emploi ! «  indique Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.




LES ARCS SUR ARGENS : ProWein 2019, record de fréquentation pour le stand des Vins de Provence

LES ARCS SUR ARGENS : 37 entreprises des appellations Côtes de Provence, Coteaux d’Aix-en-Provence et Coteaux Varois en Provence étaient réunies sur le stand du CIVP à ProWein (Dusseldorf), leader des salons professionnels internationaux des vins et spiritueux.

VIGNES 10

Près de 2 000 visiteurs se sont rendus sur l’espace libre de dégustation, soit une hausse de 100% par rapport à 2018. Un engouement des professionnels qui confirme la notoriété et les bons résultats des vins de Provence à l’export, leur premier débouché en 2018.
L’export, 1er débouché des Vins de Provence avec 429 171 hl (équivalent à 57 millions de bouteilles) exportés en 2018 toutes couleurs confondues soit 35 % de la production.

record de fréquentation pour le stand des Vins de Provence

CONSEIL INTERPROFESSIONNEL DES VINS DE PROVENCE
+33 (0)4 94 99 50 13 –
www.vinsdeprovence.com




MARSEILLE : GRAND DEBAT, 3 priorités pour sortir la France de l’ornière

MARSEILLE : Alors que le Grand Débat National lancé par le président de la République le 15 janvier dernier touche à son terme, les acteurs économiques de la région Sud s’engagent et formulent 3 priorités pour sortir la France de l’ornière et la remettre en mouvement.

GRAND DEBAT NATIONAL 3

1. Changer de modèle de gouvernance afin de co-construire les politiques publiques,
2. Rationaliser les dépenses publiques locales pour réduire la fiscalité pesant sur les entreprises,
3. Concilier transition écologique & développement économique.

L’Appel du Collectif des acteurs économiques de Provence-Alpes-Côte d’Azur co-signé par :

La Chambre régionale d’agriculture Provence-Alpes-Côte d’Azur,
La CCI Provence-Alpes-Côte d’Azur,
La Chambre de métiers et de l’artisanat Provence-Alpes-Côte d’Azur,
La Chambre régionale des entreprises de l’économie sociale et solidaire Provence-Alpes-Côte d’Azur,
Le Centre régional de la propriété forestière Provence-Alpes-Côte d’Azur,
La CPME Provence-Alpes-Côte d’Azur,
La délégation régionale des Sociétés coopératives et participatives Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse,
Le MEDEF Provence-Alpes-Côte d’Azur.

CONTRIBUTION AU GRAND DÉBAT NATIONAL

Nous, forces économiques de Provence-Alpes-Côte d’Azur – dirigeants de TPE, PME ou grands groupes, commerçants, agriculteurs, forestiers, artisans, professions libérales ou acteurs de l’économie sociale et solidaire – souhaitons faire entendre la voix des premiers créateurs de richesses et d’emplois dans le cadre du « Grand Débat National » lancé par le président de la République le 15 janvier dernier.
Acteurs à part entière de la vie économique et sociale, les entrepreneurs se doivent de contribuer à ce rendez-vous démocratique inédit. Vectrices d’innovation et génératrices de lien social, aux avant-postes de la mondialisation, les entreprises constituent les forces motrices de la transformation de notre pays.

Elles sont, de surcroît, les pierres angulaires des transitions simultanées qui caractérisent notre époque :

transition écologique et énergétique, transition numérique, transition démographique et transition territoriale. Aussi, parce qu’il concourt à la cohésion nationale ainsi qu’au bien-être et à l’émancipation individuels, le développement de notre économie doit dès lors être érigé en priorité absolue par le Gouvernement et, plus largement, par l’ensemble des acteurs publics nationaux et territoriaux.
Dans ce contexte décisif, les réformes à engager sont légion. Ne prétendant pas à l’exhaustivité, cet appel des acteurs économiques de Provence-Alpes-Côte d’Azur – unis dans leur diversité – ne poursuit qu’un seul objectif : rappeler que l’Entreprise ne constitue pas le problème mais « LA » solution pour sortir la France de l’ornière et la remettre en mouvement. La solution essentielle pour permettre à nos concitoyens de vivre mieux, pour enrayer la souffrance sociale qui les frappe et envisager l’avenir de manière positive.
Meilleur fonctionnement de notre vie démocratique, meilleure gestion des finances publiques, meilleure efficacité de l’action publique territoriale, redéfinition de la fiscalité locale économique, simplification administrative, co-construction de la norme, lutte contre le réchauffement du climat ; telles sont les principales ambitions d’une réforme en profondeur de notre pays et qui forment l’esprit des 3 priorités que nous formulons à travers cet appel. Des ambitions que les entrepreneurs sont prêts à accompagner pour passer enfin des paroles aux actes !

« Les entreprises s’engagent ! »
Appel des acteurs économiques de la région Sud
Changer de modèle de gouvernance afin de co-construire les politiques publiques

Priorité n°1 La démocratie représentative traverse une crise sans précédent.
Conjuguant montée des extrémismes, érosion de la participation électorale et défiance croissante envers les élus et les institutions de la République, cette crise appelle à un renouvellement profond de notre démocratie.
Dans ce contexte, nous plaidons pour un changement en profondeur de notre modèle de gouvernance où le citoyen et les corps intermédiaires doivent retrouver une place centrale. En effet, si elles se veulent efficaces, les politiques publiques ne pourront plus être élaborées sans une participation active de la société civile et, a fortiori, du monde économique. Dépassant la simple concertation qui prévalait jusqu’alors dans les processus décisionnels, la co-construction que nous appelons de nos voeux doit être érigée en alpha et oméga de l’action publique territoriale. Les corps intermédiaires – aux niveaux national et local – sont indispensables à la bonne marche de notre démocratie et nécessaires à la définition des politiques économiques territoriales.

Concilier transition écologique & développement économique

Priorité n°3 Épicentre des enjeux internationaux d’aujourd’hui et de demain, le dérèglement du climat est une évidence dont les stigmates – de plus en plus visibles – appellent à l’urgence. Dès lors, parce qu’elle bouleversera nos modes de consommation, de production et de déplacement, la transition écologique et énergétique nous concerne tous : responsables politiques, entrepreneurs, citoyens. Or, comme l’a démontré l’OCDE, rapprocher l’action en faveur de la croissance de celle visant à enrayer le réchauffement du climat permettrait d’accroître le PIB des pays membres du G20 de 2,8 % d’ici 2050.
Une transition écologique et énergétique réussie doit dès lors être source de croissance, d’emplois et d’atteinte des objectifs environnementaux.
Cette transition ne pourra se faire ni sans ni au détriment des entreprises. Elles en sont au contraire les forces motrices !

Rationaliser les dépenses publiques locales pour réduire la fiscalité pesant sur les entreprises

Priorité n°2 La France peut s’enorgueillir de détenir plusieurs médailles d’or. Elle est ainsi championne d’Europe en matière de poids de la fiscalité sur les ménages et les entreprises (48,8 % du PIB en 2017), championne en termes de dépenses publiques (56,4 % du PIB), championne du millefeuille territorial avec le nombre de collectivités le plus élevé du Vieux continent et, ce faisant, détient le record européen du nombre de mandats électifs (environ 645 000). Or, pour supporter le poids croissant des dépenses publiques territoriales, la fiscalité locale économique a progressé de 7,3 % sur la période 2013-2016 contre 0,7 % pour l’inflation et 3 % pour la croissance.
S’il est naturel que les entreprises contribuent à l’effort fiscal national, il apparaît en revanche inique voire contre-productif que celui-ci soit déconnecté des réalités économiques. Nous appelons dès lors à une rationalisation des dépenses publiques territoriales afin d’enrayer la progression de la fiscalité locale des entreprises, notamment les impôts de production qui sont en France 2 fois supérieurs à la moyenne européenne et 7 fois plus élevés qu’en Allemagne.