HYERES : Inauguration de l’Espace de Vie Sociale au Val des Rougières, mercredi 25 septembre 2019

FACE’ILITER : Un Espace de Vie Sociale au Val des Rougières

Inauguration Espace de Vie Sociale au Val des Rougières 2

PRESENTATION ET BILAN 2018-2019

Inauguration Espace de Vie Sociale au Val des Rougières 1

A la suite de la fermeture de l’association RCVM, l’association FACE VAR a repris une partie des activités sur le quartier du Val des Rougières afin que puisse y perdurer des actions en direction des familles, des personnes isolées et en situation difficile.
Les premières actions ont démarré en septembre 2018 au sein de l’Espace FACE’ILITER. En janvier 2019, l’espace FACE’ILITER a obtenu l’agrément Espace de Vie Sociale. Depuis le mois de septembre 2018, l’association FACEVAR a développé son ancrage sur le quartier et participe activement à la mise en place d’un réseau d’acteurs pour développer des actions en partenariat, construire des projets communs et échanger sur les actions de chacun afin d’agir en complémentarité. FACEVAR a dû faire face à des problèmes de locaux qui ont freiné son installation : saccage des premiers locaux fin décembre, tension dans le quartier et saccage de l’appartement juste au-dessus des locaux, à la suite du meurtre nous empêchant d’être présent sur le quartier à deux reprises une quinzaine de jours.
Les évènements dramatiques qui ont secoué le quartier ont marqué les habitants. Le nombre d’adultes et d’enfants dehors a fortement diminué. Les habitants sont restés cloitrés chez eux, malgré l’arrivée des beaux-jours. Lancer des nouvelles activités dans ce contexte n’a pas été simple et les actions n’ont pas rencontré le public escompté. Une certaine dynamique à cependant pu être créée grâce à la permanence d’aide administrative et d’accès au droit qui connait un franc succès et grâce au soutien aux membres du conseil citoyen. Le Conseil Citoyen resté longtemps en sommeil a redémarré au cours de l’année 2018. L’équipe a participé à sa réorganisation avec les autres partenaires associatifs (APS, UFOLEP, CSK) et de nouveaux habitants ont rejoint le Conseil. Depuis le mois d’avril 2019 le Conseil se réuni tous les 15 jours le mardi en début de soirée. L’animation du Conseil est maintenant assurée par une médiatrice de la Mairie adulte relai. Il compte aujourd’hui une douzaine de membres : 8 habitants (4 hommes, 4 femmes) et 4 associations y participent activement. Deux membres du Conseil sont bénévoles de l’Espace FACE’ILITER et deux autres sont adhérents.

L’Espace FACE’ILITER : L’Espace de Vie Sociale de FACE VAR

FACEVAR a la particularité d’être un club d’entreprise, c’est-à-dire que ses principaux adhérents sont des entreprises qui participent activement à la vie de l’association, à la gouvernance. Cette participation est multiple : don, mécénat de compétence, participation des dirigeants, représentant ou salariés de ces entreprises à différentes actions, groupes de travail. Depuis janvier 2019, FACEVAR a ouvert l’adhésion aux personnes et aux familles qui participent aux actions, activités de l’Espace FACE’ILITER.
Le montant de l’adhésion a été fixé à 5 € par personne et 10 € par famille pour une année scolaire. La première adhésion en 2019 couvre l’année 2019 et l’année scolaire 2019-2020. Au 1er septembre 2019, l’espace FACE’ILITER compte une vingtaine d’adhérents.

Deux personnes animent cet Espace de Vie Sociale :

• Anne-Laure PAU coordinatrice – chef de développement de projet indépendante
• Hakima AZZOUZI, Adulte relai- médiatrice Sociojuridique. Soutenues par Cécile ROBLEZ, Directrice de FACE VAR.

Les Locaux

La Mairie de Hyères met à notre disposition des locaux au Rez-de-Chaussée bâtiment F, au cœur du quartier. Ces locaux, très exposés, ont été dégradés en décembre 2018 et sont en attente de réparation. Depuis janvier 2019, nous avons pu bénéficier de deux salles au rez-de-chaussée du bâtiment E, que nouscontinuerons d’occuper dans l’attente de la remise en état du local bâtiment F. Par ailleurs, nous avons obtenu une convention d’occupation d’un appartement au 3ème étage au bâtiment D, afin d’avoir un bureau et une salle pour les ateliers qui soit plus à l’écart du cœur de quartier et plus protégée.

Deux lieux différents pour nos actions :

• Un lieu de passage, d’accueil et pour certaines activités, actuellement dans le bât E et ensuite dans le Bât F
• Un lieu plus intime situé dans un appartement au 3ème étage du Bât D pour les ateliers collectifs (alpha socialisation, ateliers parents-enfants, autres…), les rendez-vous individuels et les permanences de partenaires

BILAN D’UN AN D’ACTIVITE

Les trois axes de travail de l’espace FACE’ILITER sont :

1. L’Accès au Droit, aux services publics et à l’emploi
2. L’Accès aux savoirs de base
3. La vie du / dans le quartier

Inauguration Espace de Vie Sociale au Val des Rougières 3

Accès au droit, à l’emploi, l’aide administrative

L’objectif de cette action est de favoriser l’accès au droit, à l’emploi, aux démarches administratives et aux services publics des personnes en situation de vulnérabilité. L’accès au droit, à l’emploi et l’aide administrative est ouvert à tout public au Val des Rougières et en centre-ville. Les personnes sont reçues par une médiatrice socio-juridique (adulte relai) qui les informe, les oriente ou les accompagne dans les différentes démarches qu’elles ont à effectuer. Elle réalise un diagnostic des besoins de la personne et adapte son accompagnement. Elle travaille dans une démarche d’accompagnement global et d’apprentissage de l’autonomie. Des tablettes sont mises à disposition des personnes qui sont guidées et formées à leur utilisation pour les démarches en ligne. Nous proposons aussi ces outils informatiques aux personnes qui ne disposent pas d’accès internet à domicile afin de leur permettre d’accéder aux téléprocédures, à leur messagerie. L’accompagnement dans ces démarches est semi-guidé en fonction de l’autonomie des personnes. Le travail se fait avec la personne et non en substitution. Entre septembre 2018 et septembre 2019 nous avons reçu 301 personnes entre le Val des Rougières et le Point D’accès au Droit au cours de 642 entretiens. Au PAD la majorité des personnes a entre 18 et 50 ans mais nous recevons aussi une forte proportion de personnes de 60 ans. Au Val des Rougières, le public est plus jeune.

Point d’accès au droit Val des Rougières

Nous recevons un peu plus d’hommes au PAD que de femmes, et inversement au Val des Rougières. Les problématiques abordées sont extrêmement diverses. Dès la rentrée 2019, pour compléter nos actions dans ce domaine, des permanences du CIDFF auront lieu dans les locaux deux fois par mois. En ce qui concerne l’accès à l’emploi, FACEVAR a mené une importante action de recrutement.

Inauguration Espace de Vie Sociale au Val des Rougières 3

Cette action qui a été mené en partenariat avec l’APS a abouti au recrutement de 5 personnes du quartier :

Une jeune fille, une jeune maman, deux jeunes adultes et une dame de plus de 45 ans. Cette action fait boule de neige. Depuis juin, plusieurs jeunes ont montré leur intérêt pour un tel dispositif qui ouvre de nouvelles perspectives.

Accès aux savoirs de base

Durant cette année scolaire, l’Espace FACE’ILITER a mené des ateliers sociolinguistiques suivis par 3 à 5 personnes. Les problématiques de locaux n’ont pas permis aux femmes de venir dans des bonnes conditions. Faire des ateliers dans l’appartement permettra d’accueillir un public qui ne souhaite pas être trop exposé. A la rentrée 2019, les ateliers sociolinguistiques seront proposés deux matins par semaine. Les outils et supports pédagogiques seront adaptés aux personnes qui assisteront aux ateliers. Si le nombre de personne est important, il sera possible de dédoubler les ateliers. Les tablettes permettront de passer de l’écrit à l’oral, au visuel et à l’audio afin de multiplier les supports et les méthodes, de rendre plus ludiques les apprentissages. Des jeunes lycéens sont ponctuellement venus pour du soutien scolaire. Nous renouvellerons et étendrons cette offre de service l’année prochaine. Des ateliers de soutien scolaire seront proposés pour répondre aux demandes des parents/enfants/partenaires. Dans la mesure du possible, ces ateliers pourront parfois avoir lieu avec un parent et à domicile afin de soutenir les parents dans leur contribution à la scolarité de leur enfant. Aller à domicile permettra aussi de travailler sur la place accordée aux devoirs dans la famille et dans l’espace du logement. Un travail d’accès à la culture sera mené avec Culture du Cœur. Après avoir choisi avec les personnes intéressées un spectacle disponible et accessible via Culture du Cœur, des ateliers de présentation du spectacle (opéra, théâtre, danse, concert, …) seront animés. Une visite d’infrastructure pourra être aussi prévue.

Vie du quartier

Un travail partenarial important a été mené par l’équipe de l’Espace FACE’ILITER., dès de le mois de septembre 2018 avec la création d’une mailing-liste commune à tous les acteurs du quartier et la mise en place de réunion partenariales régulières avec :
Les associations : APS, Arty Family, CSK, les mamans du Val Dé Var Habitat L’école maternelle Val des Pins et l’école primaire Excelsior.
Ces réunions sont depuis mai 2019 animée par la commune. En décembre 2018, une fête de Noël a été organisée à laquelle tous les partenaires ont pris part. Avec le soutien du FPH et de Var Habitat des lots et des chocolats avait été achetés. Dans la nuit précédant la fête, les locaux (FACEVAR et UFOLEP) ont été saccagés, les lots et chocolats volés. La fête a pu cependant avoir lieu, à minima, et toute l’équipe de FACEVAR s’est mobilisée pour offrir des chocolats aux enfants. Un carnaval a été organisé mais en raison de l’homicide d’un jeune dans le quartier quelques jours avant, il a été annulé. En juin 2019, la fête de la cohésion a pu avoir lieu. FACEVAR a été un partenaire actif du CSK et de cette fête.
Nous avons conçu les affiches qui ont été imprimées par le service de la commune.

Un stand « tartine » qui a eu du succès :

Plus de 24 tartines ont été faites par les enfants et exposées.
Nous avons pu aussi photographier des enfants maquillés, imprimer leur portrait et le leur remettre. Les enfants et les parents étaient très fiers d’avoir ainsi un souvenir. Des jeux pour les enfants de 2 à 12 ans. Au cours de l’été l’ESPACE FACE’ILITER a été animateur de repas partagés au théatre de Verdure qui ont réuni plus d’une trentaine de personnes. A ces repas ont participé : des habitants, des associtations (APS, CSK, et UFOLEP) et le Directeur des Ressources Humaines de La Poste. Pour l’année scolaire 2019-2020, L’espace FACE’ILITER va développer des nouvelles activités animées par des bénévoles. Un important projet partenarial sur la propreté sera aussi lancé.

Club d’entreprises FACE Var N° SIRET : 451 862 932 00022
25 Rue Victor Clappier – 83000 TOULON 04 94 36 00 85 – 04 94 36 00 85 –
face.var@fondationface.org 6
Membre du réseau de la Fondation Agir Contre l’Exclusion –
www.fondationface.org




COGOLIN : Report de l’évènement RENAISSANCE en 2020

En raison des conditions météorologiques prévues ce dimanche 22 septembre (fortes pluies et orage), la municipalité est malheureusement contrainte d’annuler l’événement Renaissance.

abonnement gazette

L’événement est reporté au dimanche 21 juin 2020.




TOULON : Le concert de la Musique des équipages de la flotte au Fort Lamalgue le 21 septembre annulé

Compte-tenu des prévisions météorologiques de samedi soir à Toulon, le concert de la Musique des équipages de la flotte prévu au Fort Lamalgue le 21 septembre à 20h30 est annulé.

TELEPHERIQUE 5

Les autres manifestations organisées par la Marine à l’occasion des Journées européennes du patrimoine sont maintenues.




TOULON : Brigade des mineurs, au secours des enfants en danger, dimanche 6 octobre 2019

M6 INEDIT / ZONE INTERDITE : Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi pendant près d’un an le quotidien de la Brigade des Mineurs de Toulon.

Ophélie Meunier

Harcèlement scolaire, agressions sexuelles entre ados, mais aussi inceste ou amours interdites : c’est le quotidien de la Brigade des Mineurs de Toulon. Durant près d’un an Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi au plus près cette unité si particulière chargée de protéger les enfants et les adolescents. Une brigade en première ligne face à un monde qui change, où l’accès à la pornographie sur Internet et la puissance des réseaux sociaux enlèvent très vite à l’enfance beaucoup de son innocence.
Il faut aux mineurs beaucoup de courage pour pousser la porte d’un commissariat et révéler les lourds secrets qui les tourmentent. Face à eux : Yannick le chef de la Brigade, et son équipe enquêtent, analysent, confrontent, souvent en l’absence de preuves matérielles. Mais surtout, ils doivent accompagner les victimes, fragiles, à mettre des mots sur leur souffrance.
Qu’il s’agisse de retirer un nourrisson de quelques jours à une mère potentiellement dangereuse, d’obtenir la confiance d’une enfant de 6 ans victime de son grand frère, ou de sauver une fillette de 11 ans des griffes d’un père incestueux, les hommes et les femmes de la brigade mènent de front plusieurs enquêtes en même temps. Ils doivent parfois affronter le pire, mais il arrive aussi que d’anciennes victimes passent à la brigade pour les remercier de les avoir sauvées. Des moments de grâce qui leur redonnent courage.
Comment travaillent-ils ? Comment parviennent-ils à garder leur équilibre en menant des missions délicates et souvent éprouvantes ?
Nous avons suivi le travail hors norme de ces enquêteurs dont la mission est de protéger nos enfants coûte que coûte.

Dimanche 6 octobre à 21h05
« BRIGADE DES MINEURS : AU SECOURS DES ENFANTS EN DANGER »
Un documentaire d’Isabelle Cottenceau (Giraf Prod)
Présenté par Ophélie Meunier




MARSEILLE : Renaud MUSELIER inaugure le stand de la Région à la Foire de Marseille

Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a inauguré ce matin le stand de la Région à la Foire de Marseille, placée cette année sous le thème du Cinéma.

Inauguration du stand de la Région à la Foire de Marseille Franck PENNANT 2

A cette occasion, il a rappelé l’engagement de la Région Sud auprès de l’audiovisuel et plus généralement de l’industrie culturelle. Après avoir découvert les animations proposées tout au long de cette 95ème édition, le Président de la Région s’est prêté au jeu d’un plateau TV entièrement géré par les étudiants des Ateliers de l’Image et du Son.

Inauguration du stand de la Région à la Foire de Marseille Franck PENNANT 3

Discours de Renaud MUSELIER
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Inauguration du stand de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
à la Foire de Marseille
Marseille
Vendredi 20 septembre 2019

La Foire de Marseille consacrée au Cinéma est aussi un hommage à la Région Sud qui fait du 7ème art un axe majeur de sa politique culturelle. 7 millions d’euros y sont consacrés en 2019, abondés d’1,8 millions d’euros par le CNC dans le cadre de la convention que nous avons signée avec lui.
Au total, ce sont donc 8,8 millions d’euros que nous investissons sur notre territoire, soit près de 17 % de notre budget culturel dont, vous le savez, j’ai souhaité avec Christian ESTROSI qu’il soit augmenté en 2017 puis sanctuarisé à hauteur de 53 millions d’euros, soit près de 3 % du budget total de la Région.
La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur est la 2ème région de France pour le nombre de jours de tournages. 6 730 en 2018 et pour les retombées économiques directes qui sont de 132 millions d’euros en 2018, grâce à l’effet levier du crédit d’impôt.
Elle est aussi la 2ème Région de France en matière d’offre de studios de tournages avec Provence Studios à Martigues et La Victorine qui fête cette année son centenaire et organise autour de Christian ESTROSI des portes ouvertes le week-end des 28 et 29 septembre, ce dont je me félicite !
En 2019, sur 430 dossiers reçus, 142 ont bénéficié d’une aide régionale dont 73 documentaires, 27 longs métrages de fiction, 15 courts métrages, 8 fictions télévisées, 10 films d’animation et 9 nouveaux médias, ce qui représente un budget de 5,5 millions d’euros.
Depuis 2017, la Région a financé la rénovation de 5 salles de cinéma art et essai :
– Eco-Ciné Verdon à Gréoux les Bains,
– Cosmo à Briançon,
– Le César et La Baleine à Marseille ainsi que Les Variétés qui viennent de rouvrir leurs portes à l’été 2019.
J’ai d’ailleurs souhaité que l’avant-première du dernier film de COSTA-GRAVAS, « Adults in the room », aidé par la Région, ait lieu dans cette salle emblématique de Marseille.
En 2019, la Région Sud a bénéficié d’une forte visibilité dans les plus grands Festivals de cinéma et y a obtenu des prix prestigieux :
– trois César en 2019 pour « Shéhérazade » de Jean-Bernard MARLIN (meilleur premier film et espoir masculin et féminin d’interprétation),
Seul le prononcé fait foi
– prix spécial du Jury au Festival de Cannes 2019 à « Liberté » d’Albert SERRA (actuellement en salle) parmi les 7 films sélectionnés,
– trois films soutenus par la Région Sud, en partenariat avec le CNC ont été récompensés à la Mostra de Venise 2019, qui vient de révéler son Palmarès :
o meilleure interprétation féminine : Ariane ASCARIDE pour « Gloria Mundi » de Robert GUEDIGUIAN, réalisateur emblématique de Marseille,
o meilleure interprétation masculine : Luca MARINELLI pour « Martin Eden », produit par Shellac (Marseille),
o Prix Orizzonti du meilleur acteur : Sami BOUAJILI pour « Un fils », produit par 13 Productions (Marseille),
– cinq films soutenus par la Région Sud ont été sélectionnés au Festival de Toronto (qui s’est déroulé du 5 au 15 septembre 2019).
Grâce au réseau régional d’accueil de tournages animé par la Commission régionale du film de la Région Sud, près de 50 tournages importants de films de cinéma et de séries télévisées ont eu lieu à l’été 2019 sur tout le territoire régional. Parmi ces tournages on notera des productions internationales comme « Stillwater » de Tom MCCARTHY avec Matt DAMON à Marseille, la saison 3 de « Riviera » dans les Alpes-Maritimes, le Var et à Marseille et « Rebecca » de Ben WHEATLEY à Nice et ses environs.
Avec ses politiques de financement et d’accueil des tournages, la Région Sud a su ancrer des séries sur son territoire dont notamment « Leo Mattei », « Caïn », et « Alex Hugo » et bien sûr « Plus Belle la Vie », qui fête cette année les 15 ans de sa création.
A ce sujet, et de façon tout à fait exceptionnelle pour fêter cet anniversaire, j’ai donné mon accord pour que La Villa Méditerranée, dont je dévoilerai très prochainement le nom de ceux qui mettront en oeuvre sa prochaine mission, serve de cadre à un tournage de « Plus Belle la Vie » d’ici le mois de décembre.
La jeunesse au aussi sa place dans cette politique culturelle. En effet, la Région Sud a souhaité augmenter significativement le nombre d’élèves qui bénéficient du dispositif « Lycéens et Apprentis au cinéma », passant de 20 000 en 2016 à 25 000 en 2019.
A ce sujet, je me félicite que notre Pôle Régional d’Education à l’Image fête cette année ses 20 ans et accueille un nouveau membre, Cannes-Cinéma, qui rejoint L’Alhambra à Marseille et l’Institut de l’Image à Aix en Provence. Tous font un travail remarquable.
Et je me félicite aussi que 35 800 jeunes (lycéens, élèves en BTS ou en Prépa dans un lycée, apprentis, élèves et étudiants du sanitaire et social, stagiaires de la formation professionnelle, jeunes inscrits en mission locale dans les maisons familiales rurales et en institut médico-éducatif) bénéficient du e-PASS Jeunes, soit 80 euros à dépenser dont 12 euros pour le cinéma.
Merci aux élèves de l’option cinéma du Lycée Victor Hugo et à ceux du Lycée Antonin Artaud ainsi qu’à leurs accompagnateurs d’être présents ce matin.
Merci aux apprentis, jeunes en service civique, membres du parlement régional de la Jeunesse qui ont pu également se libérer.
Et surtout merci aux étudiants des Ateliers de l’Image et du son, école supérieure de l’audiovisuel de Marseille, qui vont animer ce stand durant toute la durée de la foire !
Je vous en remercie.




La Seyne sur Mer : Serge DANINOS candidat à l’investiture LaREM aux municipales

Contacté par la rédaction de Presse Agence, Serge DANINOS, candidat à l’investiture LaREM de la liste d’union pour La Seyne, s’est exprimé en ce sens :

« Le maire actuel, Marc Vuillemot, est le plus gentil des hommes mais malheureusement son équipe est compliquée, les dossiers n’avancent pas et la ville ne fait que régresser depuis 2 mandats.

Malgré la compétence du personnel de notre ville, le bilan de Marc Vuillemot est catastrophique. Il faut maintenant une équipe d’hommes et de femmes unis et motivés qui fasse avancer la ville et lui redonne une vrai place dans la Métropole.

Il est important de faire une liste d’Union, nous avons tous le même intérêt : notre ville La Seyne sur Mer »

Serge DANINOS, ancien adjoint au maire sous la mandature du Docteur Arthur Paecht, est candidat à l’investiture LaREM et fait partie fait partie d’un collectif d’union pour la ville de La Seyne sur Mer




TOULON : Zéro plastiques jetables, Corsica Ferries s’apprête à réaliser son objectif

Après avoir supprimé les sacs plastiques de ses boutiques il y a plus de 10 ans, la compagnie réserve le même sort aux plastiques à usage unique. Retour sur une expérience inspirante.

corsica ferries 1

Limitation de son empreinte écologique, baisses de ses consommations énergétiques, contribution active à l’observation et la préservation des cétacés : Corsica Ferries a franchi une nouvelle étape cette année en réduisant drastiquement l’utilisation des plastiques à usage unique à bord de ses navires. Le transporteur devance ainsi le projet de décret relatif à l’interdiction de certains produits en plastique à usage unique applicable en deux temps, au 1er janvier 2020 et au 3 juillet 2021.

Quelques chiffres :

Les verres à dents en plastique jetable ont été retirés de toutes les cabines en novembre 2018.
Aucune paille en plastique n’a été livrée à bord en 2019, contre 380.000 unités en 2018.
La consommation de verres et de couverts jetables en plastique a diminué de 80% en 2019, l’objectif est d’atteindre les 100% en 2020.

Quelles alternatives au plastique à usage unique ?

1. Les gobelets jetables en plastique pour boissons fraîches ont été supprimés et remplacés par des gobelets en PLA (matière biodégradable et compostable), ceux pour les boissons chaudes ont été supprimés et remplacés par des gobelets en carton bio compostable.
2. Depuis novembre 2018 ne sont fournies aux navires de la compagnie que des pailles biodégradables et compostables.
3. Sur 6 navires de la flotte, tous les cosmétiques jetables ont été supprimés en 2019 et remplacés par des distributeurs de savon. Il en sera de même à bord de toute la flotte dans les mois qui viennent.
4. Les spatules à café et couverts en plastique sont remplacés par des couverts en bois de bouleau biodégradables et compostables.
5. Les assiettes en plastique ont été éliminées et remplacées par des assiettes eco-friendly en cellulose de canne à sucre biodégradables et compostables.

A propos de Corsica Ferries

En 2018, Corsica Ferries occupe le 6e?me rang mondial des compagnies de ferries en capacite? de couchage et 9ème en capacité de transport de passagers.
Entreprise de dimension européenne basée à Bastia, Corsica Ferries est une compagnie maritime de premier plan sur le marché du transport de passagers et de véhicules depuis le continent européen (France et Italie), à destination de la Corse, de la Sardaigne, de l’île d’Elbe, de la Sicile et des Baléares. Au cœur de ses priorités : le maintien de la performance de son offre de traversées et de services ainsi que l’innovation au service de la satisfaction clients et de la préservation de l’environnement. Forte d’une flotte de 13 navires, Corsica Ferries dessert 22 lignes, propose jusqu’à 45 traversées par jour et a transporté 3.8 millions passagers et 1.3 millions de véhicules en 2018.
Plus d’informations sur www.corsica-ferries.fr




CARQUEIRANNE : Présentation de la nouvelle Maison Municipale de la Petite Enfance, jeudi 26 septembre 2019

Le principal projet de la mandature du maire actuel s’est enfin concrétisé : l’ouverture d’une crèche des plus modernes et fonctionnelles.

présentation de la nouvelle Maison Municipale de la Petite Enfance de Carqueiranne

Elle est esthétiquement très belle avec une alliance de l’ancien, la façade étant du XIXème siècle, et du neuf, avec le revêtement en cuivre qui a été réalisé.

Conférence de presse de présentation de la nouvelle Maison Municipale de la Petite Enfance de Carqueiranne

Après 12 mois de travaux de rénovation et près de 2 millions d’euros investis, la Maison Municipale de la Petite Enfance a ouvert ses portes aux familles carqueirannaises le lundi 16 septembre. Disposant de 699 m² de surface en intérieur, de 100 m² de terrasse et de 385 m² d’espaces extérieurs, cette nouvelle offre vise à répondre à la forte demande qui avait été identifiée. Il confirme bien la pérennisation du service public d’accueil à la petite enfance que la Municipalité souhaite volontariste.

Conférence de presse du jeudi 26 septembre à 17h30.
.
Maison Municipale de la Petite Enfance, Allée du Parc, 83320 CARQUEIRANNE




TOULON : Visite de la crèche MAMI dans le cadre de la visite, vendredi 20 septembre 2019

Sur l’agenda d’Hubert FALCO, maire de Toulon, président de Toulon Provence Méditerranée et ancien Ministre.

HUBERT FALCO 11

Vendredi 20 septembre 2019

15h00

Visite de la crèche « MAMI » dans le cadre de la visite de Madame Christelle DUBOS,
Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Santé

74 avenue Lazare Carnot
TOULON




AIX EN PROVENCE : Lancement de la première ligne de cars 100 % électriques par Renaud MUSELIER

Aujourd’hui, Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a présenté les cars électriques qui assurent les Lignes Express Régionales Toulon Aix-en-Provence et Avignon Aix-en-Provence en présence de Thierry MALLET, PDG de Transdev.

F

La Région Sud est la première collectivité locale d’Europe à avoir pris la décision de proposer à ses usagers des autocars 100 % électriques sur des déplacements longue distance. N’émettant aucun gaz à effet de serre et réduisant de 95 % les émissions de particules fines, l’utilisation de ces cars s’inscrit au cœur du Plan Climat une « COP d’avance » et dans la stratégie régionale d’amélioration de la qualité de l’air.

Discours de Renaud MUSELIER
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Lancement de la première ligne de cars 100 % électriques
Aix-en-Provence
Jeudi 19 septembre 2019

Bienvenue en région Sud. La région Sud c’est :

– 3 marques monde,
– 25 % de sa surface en Parcs naturels régionaux,
– 50 % d’espaces boisés,
– 1 000 kilomètres de côtes,
– 300 jours de soleil par an.

Ce patrimoine naturel exceptionnel se doit d’être préservé. En ce sens, nous avons voté au mois de décembre 2017 un grand Plan Climat, sous le sigle «une COP d’avance», qui constitue la stratégie environnementale et le fil directeur de réalisations.
Je crois que le rôle des décideurs politiques est de donner du sens à l’action publique.
Nos concitoyens ne sont pas en attente d’un simple catalogue de mesures sans cohérence, qui ne répondrait qu’a une somme d’intérêts particuliers.
Ils attendent de notre part à la fois une mise en perspective des enjeux de notre société et des réponses immédiates à leurs préoccupations quotidiennes.
C’est ce que nous nous efforçons de faire ici en région Sud en proposant une vision sur 20 ans et des résultats sur trois ans.
Notre vision à long terme, elle est simple, faire de la Région Sud la première Région à atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.
A plus court terme, nous voulons réduire de 25 % les gaz à effet de serre dans nos transports d’ici 2021.
Ces objectifs sont ceux de notre Plan climat « une COP d’avance », qui regroupe 100 mesures autour de cinq axes majeurs (l’écomobilité, la neutralité carbone, un développement économique durable, un patrimoine naturel préservé, assurer le bien-être de nos habitants).
30 % de notre budget y sera consacré en 2021. En 2019, nous sommes déjà à 25 % soit 450 millions d’euros.

F

Cette année aura été marquée par des réalisations très concrètes. La Région Sud est devenue membre du R20. Cette instance internationale présidée par Arnold SCHWARZENEGGER réunit les Régions les plus engagées au niveau de l’environnement. Un accord entre le R20 et la Région Sud est en cours de finalisation afin de valoriser la politique environnementale de la Région, notamment autour de la forêt.
Nous avons également signé un accord historique avec l’Etat du Costa Rica autour de la biodiversité, et de la transition écologique. Nous sommes ainsi la première Région française à signer une lettre d’intention avec un Etat étranger.
Toujours dans cette volonté de donner un sens à notre action et de répondre aux attentes de nos concitoyens, nous sommes réunis aujourd’hui pour le lancement de la première ligne de cars interurbains 100 % électriques d’Europe. Les transports étant responsables de 30 % de nos émissions de gaz à effet de serre, ils sont au coeur de la transition écologique.
Vous savez l’importance d’une mobilité toujours plus durable, qui prend en compte les objectifs de lutte contre le changement climatique et de santé publique par une amélioration de la qualité de l’air.
Pour réduire durablement les émissions de gaz à effet de serre et des autres facteurs polluants, il est nécessaire de soutenir la transition vers des véhicules toujours plus propres.
On a souvent coutume de dire que seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Cela prend tout son sens lorsque l’on parle de transports publics.
Je tiens ainsi à souligner la démarche partenariale qui nous unit avec TRANSDEV autour de ce projet.
Cette première en Europe est donc le fruit de cette volonté conjuguée entre un leader européen du Transport collectif et notre Région.
Ce sont ainsi six cars entre Toulon et Aix-en-Provence qui assureront les 11 allers-retours quotidiens et transporteront 90 000 voyageurs par an et quatre cars entre Avignon et Aix-en-Provence pour sept allers-retours quotidiens et 60 000 voyageurs par an.
Ces cars sont 100 % électriques et assureront l’intégralité des rotations sur ces lignes. C’est une première en Europe.
Lors des Rencontres Internationales du Transport public au moins de juin 2019, notre ligne a été prise en exemple lors de plusieurs tables rondes et les autorités organisatrices de transports de Barcelone, Madrid et Göteborg sont intéressés pour un voyage d’études en région Sud.

F

Quand d’autres Régions ou d’autres territoires aiment à dire qu’ils sont des laboratoires de la transition écologique, nous, nous déployons concrètement, dans le quotidien de nos cinq millions d’habitants, des solutions propres et innovantes de transports.
Ces lignes 100 % électrique s’inscrivent d’ailleurs dans une démarche plus globale de mode de transport alternatifs au pétrole. 14 cars interurbains au GNV assurent ainsi les liaisons entre Arles et Salon-de-Provence et entre Draguignan et Saint-Raphaël.
Ce sont au total plus de 200 000 voyageurs par an qui utilisent des cars décarbonés.
Nous avons également mis en place un fond d’aide à la conversion des véhicules au bioéthanol doté de 2,5 millions d’euros avec un objectif de 10 000 véhicules dans deux ans.
Nous avons équipé le réseau routier d’une station de recharge électrique tous les 100 kilomètres pour assurer une autonomie totale aux véhicules électriques personnels. D’ici 2022, il y en aura une tous les 20 kilomètres.
Nous avons lancé il y a quelques jours notre dispositif « Escales Zéro Fumée » qui permet un branchement électrique à quai pour les ferries dès 2020 et les navires de croisière en 2025.
Après les discours, place aux actes. Je vous propose de tester en situation ces nouveaux cars électriques.