NICE : Cérémonie d’hommage aux morts de la gendarmerie, lundi 17 février 2020

Ce lundi, le groupement de la gendarmerie des Alpes-Maritimes organise la cérémonie nationale d’hommage aux morts de la gendarmerie.

gendarmerie 3

L’hommage rendu à 10h30 au monument aux morts Rauba Capeu de Nice se fera en présence de :

M. Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes,

M. Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la région Provence- Alpes- Côte d’Azur,

d’élus et des autorités administratives, judiciaires et militaires.




LA SEYNE SUR MER – MUNICIPALES 2020 – Pour le RN : « Monsieur COLIN vient de lancer un pathétique appel au désistement »

Pour le Rassemblement National (RN) : « À un mois du scrutin municipal, le moment des petites magouilles électoralistes est venu, certains n’hésitant déjà pas à négocier des hypothétiques voix au second tour ».

port de la seyne 2

Le RN ajoute : « Grand habitué des arrangements entre amis, Monsieur Colin vient de lancer un pathétique appel au désistement de tous ceux qui n’ont pas su et encore moins voulu se rassembler jusqu’à présent.

De son côté, Dorian MUNOZ continue à rassembler les seynoises et les seynois autour d’un projet municipal qui répondra au mieux aux préoccupations actuelles de notre ville mais aussi aux perspectives d’avenir de cette dernière.

Nous appelons tous les électeurs sincèrement de droite qui souhaitent tirer un trait sur douze années de gestion catastrophique à voter utile.
Et cela dès le premier tour, en votant pour la liste du Rassemblement pour La Seyne menée par Dorian Munoz » !

L’équipe RN La Seyne




MARSEILLE – MUNICIPALES 2020 – Annonces du plan Ecoles du Printemps Marseillais, samedi 15 février 2020

L’école est une des priorités du Printemps Marseillais pour faire de Marseille une ville plus juste et plus verte.

Marseille 4

Le programme de notre rassemblement, co-construit avec les Marseillais depuis 3 mois, prévoit des grandes mesures pour avoir des écoles à la hauteur de nos enfants. Deux mesures phares de ce programme seront présentées demain lors des inaugurations des locaux de campagne par Michèle Rubirola et Benoît Payan.

Pour découvrir ces mesures :

Samedi 15 février

À 11h30
Au 4 rue Vincent le Blanc, 13002 Marseille
Intervention de Benoît Payan, tête de liste des 2ème et 3ème arrondissements

À 18h
Au 2 rue Friedland, 13006 Marseille
Intervention de Michèle Rubirola, tête de liste du Printemps Marseillais

Le Printemps Marseillais est un mouvement politique sans précédent réunissant les partis de gauche – du Parti Socialiste à la France Insoumise en passant par le Parti communiste français, les Radicaux de Gauche, Génération.s, Place Publique, Nouvelle Donne, Gauche Républicaine et Socialiste, le Parti de Gauche, Ensemble!, le parti pirate – des écologistes et des collectifs citoyens, pour proposer un projet d’alternative écologique, sociale, économique, démocratique pour Marseille dans le cadre des élections municipales de 2020. www.printempsmarseillais.fr




NICE : MUNICIPALES 2020 – Christian ESTROSI présente son projet culturel

Christian Estrosi présente son projet culturel et mise sur l’éducation culturelle de nos enfants.

P1120105

Nice est une ville de création, une création qui se transforme en un patrimoine riche. C’est ce qui fait d’elle une cité en mouvement.
Christian Estrosi souhaite poursuivre dans cette direction en amplifiant davantage ses atouts culturels.
Aujourd’hui, lors d’une convention culture, Christian Estrosi a proposé une stratégie culturelle autour d’une idée : la culture à Nice est toujours et sera toujours en mouvement.

Le premier axe concerne nos enfants :« Sur le modèle de ce que nous faisons dans le sport, je m’engage à ce que chaque enfant scolarisé à Nice bénéficie d’une activité culturelle à l’école : musique, théâtre, chant, écriture, arts plastiques… ».

SES PROPOSITIONS EN MATIERE DE CULTURE

Axe 1 : La culture en mouvement à l’école

Sur le modèle de ce que nous faisons dans le sport, je m’engage à ce que chaque enfant scolarisé à Nice bénéficie d’une activité culturelle à l’école : musique, théâtre, chant, écriture, arts plastiques,…
– Continuer les animations dans les écoles en faisant venir des artistes sur le modèle de ce que nous faisons avec Romain Mussault (sapeurs-pompiers) depuis 2017.
o Les instruments utilisés sont expliqués aux enfants
o Pour cette année scolaire, un groupe de 7 musiciens dans 22 écoles différentes.
– Développer l’apprentissage d’un instrument de musique pour chaque enfant au sein de chaque école (financer une partie du montant d’inscription dans une école de musique)
– Ouvrir les générales de l’Opéra aux écoles.
– Prendre en charge une partie du coût des transports des scolaires vers les musées
– Organiser, sur le modèle de Lecture pour tous et Théâtre pour tous, Musique pour tous.

Axe 2 : La culture en mouvement, pour tous et pour toute l’année

– Faire du réseau de bibliothèques de quartier le lieu des événements culturels de quartier et le point d’entrée des grands événements culturels à l’échelle de la ville ;
o Sur ce point je précise que la Bibliothèque Louis Nucera ne sera pas détruite mais sera valorisée et deviendra plus accessible.
– Rééquilibrer les budgets de production de l’ensemble des établissements culturels municipaux
– Organiser l’action culturelle globale en deux saisons, Eté (coordonnée avec les vacances) et Hiver (coordonnée avec Carnaval), avec une forte communication pour lancer chaque saison ;
– Aider à avoir une forte communication lors de vos événements
o Ouvrir un kiosque culturel permettant l’information et l’achat de billets pour tous les événements culturels de la ville
o La culture c’est un tout. Je ne serai pas le Maire qui opposera les événements publics aux événements privés.
o Je vais accompagner toutes les initiatives. Partout où le privé prendra l’initiative, nous serons à leurs côtés.

Axe 3 : Le patrimoine en mouvement

– Développer un service municipal en charge des Traditions et de l’Identité niçoise ;
– Construire un bâtiment adapté pour les Archives communales et les Réserves des musées
o Nous avons un nombre impressionnant de collection mais aussi des dons de personnes privées. Encore récemment, 100 ans d’archives cinématographiques viennent de nous être confiées. Nous devons être à la hauteur de cette confiance.
– Achever les chantiers de rénovation des grands édifices patrimoniaux, les églises du Port, du Jésus, de La Madeleine, de Gairaut et de Saint-Roch, l’ensemble Saint-François (couvent et palais communal) et du grand site patrimonial du Château ;
– Conduire deux projets de rénovation de sites patrimoniaux majeurs, Cimiez (incluant les musées d’archéologie et Matisse, le site archéologique, l’amphithéâtre, l’église, le monastère et les parcs et jardins) et Gairaut (incluant la cascade, le chalet et le parc) ;
– Proposer de nouveaux modes de médiation et de visite des édifices et sites patrimoniaux (visites théâtralisées, plages horaires élargies) ;
– Faire renaître la Castellada, une promenade spectacle mettant en scène notre histoire sur la colline du Château

Axe 4 : Les musées en mouvement

– Conduire la rénovation des musées Chéret, Matisse et Lascaris ;
– Repenser la forme du muséum d’histoire naturelle (bâtiment historique réservé à la recherche et médiation ; collections exposées au Parc Phoenix) ;
– Projeter la rénovation du MAMAC et intégrer les jeunes créateurs de la galerie de la Marine.
o Ce musée n’est pas à la hauteur de ce qu’il devrait être. Ma volonté c’est aussi de faire émerger une nouvelle école de Nice. Il faut qu’au sein du Musée la jeune création y trouve sa  » grande  » place.
o Le déménagement du Palais des Congrès Acropolis (prévu depuis 6 ans) et la relocalisation du Théâtre nous permet d’avoir l’opportunité de donner enfin toute sa place au MAMAC, héritage de l’école de Nice (Klein, César,…). Nous allons en faire le nouveau château de l’art contemporain, en haut de cette nouvelle colline romaine.
– Une fois par mois, ouvrir certains de nos principaux musées en nocturne.

Axe 5 : Les arts plastiques en mouvement

Dès 2008, j’ai porté un projet de reconversion des 18 000 m2 de nos anciens abattoirs pour en faire un pôle de cultures contemporaines : le 109. Entre 2008 et 2018 : 4,8 millions investis en travaux et aménagements. Aujourd’hui, il est nécessaire de renforcer l’action et les moyens pour développer un projet culturel au service d’un projet urbain, un projet économique, éducatif, écologique et social. Je veux que le 109 soit le moteur d’une dynamique qui installe l’Est de la ville comme un territoire d’innovation. Je veux remettre les artistes dans leur diversité au coeur de notre projet en créant une structure de pilotage mixte de type Société Coopérative d’Intérêt Collectif ou Établissement Public Culturel.

Quelques propositions :

– Organiser au 109 une biennale en alternance avec celle des musées sur le modèle de Ben fait son cinéma, dédiée à la création contemporaine autour d’un grand nom
– Développer au 109 les résidences d’artistes, les studios de répétition et d’enregistrement et les lieux d’expérimentation pour les créateurs.
– Organiser une trame de street-art à travers tous les quartiers

Axe 6 : Le spectacle en mouvement

– Conduire la rénovation de l’Opéra
– Conduire le projet de déplacement et de relocalisation du TNN en partenariat avec Muriel Mayette Holtz et en accord avec le Ministre de la Culture Franck Riester
o Ce théâtre n’est plus adapté et sa mise à niveau coûterait jusqu’à 18 millions d’Euros.
o Transfert ancienne église des Franciscains fin 2020
o Une deuxième salle dans le Palais des Expositions fin 2024 (opération tiroir)
– Achever le projet de rénovation des studios de La Victorine. Le rapport d’Eric Garandeau propose une Victorine :
o concentrée autour de son cœur de métier qu’est le cinéma, les séries audiovisuelles, et les films publicitaires haut de gamme.
o positionnée sur le secteur de l’innovation en accueillant des projets liés à la réalité virtuelle
o ouverte au public, autour d’un espace muséal
o qui peut rivaliser à l’échelle internationale et devenir numéro 1 en France en exportant sa marque et en s’agrandissant.
– Organiser des mini-concerts diurnes dans chacun de nos grands jardins (castel des Deux-Rois, Château, Cimiez, promenade du paillon, parc Carol de Roumanie, coulée verte de l’ouest)
– Organiser un grand festival de musiques actuelles




LE PRADET : Agenda de la semaine du samedi 15 au dimanche 23 février 2020

Agenda de la semaine du samedi 15 au dimanche 23 février 2020.

Concert LUCIA Le Pradet insertion 19 février 2020 demi page

Samedi 15 février à partir de 19h30

– Diner dansant de la Saint-Valentin – Espace des Arts. pas et animation musicale (soirée dansante). Tarif : 35€. Infos et inscriptions (obligatoires) : 04 94 08 69 72.

Soire´e de la St Valentin

ADET : Dimanche 16 février de 9h à 13h

– Vide-greniers – Centre-Ville. Renseignements : 06 22 80 37 81

Mercredi 19 février de 15h30 à 19h30

– Collecte de sang – Espace des Arts. Organisée par l’Etablissement français du sang.

Dimanche 23 février à 14h15

– Loto de l’ADEPAPE – Espace des Arts. Renseignements : 04 94 31 60 31

Galerie Cravéro
Du 06 au 29 février 2020
Exposition de peintures
Catherine REMY
Ouvert les lundi, mardi et mercredi de15h à 18h, le jeudi de 10h à 12h et de 15h à 18h et le vendredi de 10h à13h et de 15h à 18h – Entrée libre. Renseignements : 04 94 08 69 79




MARSEILLE : MUNICIPALES 2020 – Le plan Transport du Printemps Marseillais dévoilé

5 nouvelles stations de métro à Marseille.

Marseille 6

Aujourd’hui, Le Printemps Marseillais a dévoilé son programme sur la question des transports publics. La mobilité est un droit. C’est notre priorité pour une ville plus verte et plus juste, notamment pour lutter contre la fracture territoriale de Marseille.

5 stations de métro pour désengorger la ville et réduire la fracture territoriale

Chaque jour, ce sont plus de 200 000 voitures qui s’engouffrent dans le centre-ville de Marseille. Cet afflux est un facteur majeur de pollution, qui réduit la mobilité des Marseillaises et des Marseillais au sein de leur ville. Cela nuit à l’accès à l’emploi, aux services publics et au développement de Marseille. Pour répondre à cette urgence écologique et sociale, le Printemps Marseillais s’engage à créer 5 stations de métro supplémentaires d’ici la fin de son mandat. 3 axes prioritaires ont été identifiés pour offrir des points d’entrée à la ville : la Valentine, Château-Gombert et l’hôpital Nord.

« Avec des stations de métro et des parkings relais associés, les Marseillais et les métropolitains ne seront plus obligés de subir cela. Ce seront autant de voitures qui ne rentreront pas dans le centre, et de personnes qui circuleront plus facilement. Tout le monde doit avoir accès aux mêmes services publics, et la mobilité en fait partie » déclare Michèle Rubirola, tête de liste du Printemps Marseillais.

Notre objectif est de garantir un accès aux transports collectifs (TER, Métro, Tram, Bus express…) à moins de 15 minutes pour tous les Marseillais.

Un projet sans coût supplémentaire pour les Marseillais

Pas d’effet d’annonce, pas de mesures irréalistes. Nous allons nous donner les moyens de le faire ; la métropole, c’est presque 1 milliard d’euros de budget : notre plan c’est 500 millions d’euros qui seront financés par l’Europe, l’État, les collectivités territoriales et la Ville. Cela se fera sans augmenter les impôts des Marseillais. La métropole a été créée pour les transports d’abord : elle va donc financer les transports d’abord. Marseille est la capitale de la pollution, et si Marseille reste engorgée, si Marseille n’attire pas les investisseurs car elle est mal desservie, trop engorgée, c’est tout le territoire qui peinera à avancer. Avec son budget de 936 millions d’euros, la métropole investira dans les transports ; nous nous appuierons sur les financements européens.

Les autres mesures du plan Transports du Printemps Marseillais

Michèle Rubirola de préciser :« Être la maire du concret, c’est annoncer et réaliser le doublement de l’offre de transports en commun pour les bus, grâce à des mesures qui vont nous permettre de repenser l’espace urbain. Je mettrai aussi en place des bus de nuit avec arrêts à la demande, pour la mobilité et la sécurité de nos habitantes et nos habitants. »

Le Printemps Marseillais doublera l’offre de bus en terme d’amplitude horaire et de fréquence.
Parce que je veux que ça aille vite » explique Michèle Rubirola, dès septembre prochain les Batobus seront pérennisés et augmentés à destination du Nord et du Sud de la ville. Directement reliés aux transports en commun, ils auront un accès direct au port et un ponton supplémentaire au Sud. Congestion automobile aux heures de pointes, réseaux de transports en commun faibles ou saturés… Autant de frein à la mobilité et à l’accès aux services publics et à l’emploi. Face à ces difficultés de circulation, le Printemps Marseillais s’engage sur un double objectif : plus juste et plus vert.

Sources : PLU / Métropole

Le Printemps Marseillais est un mouvement politique sans précédent réunissant les partis de gauche – du Parti Socialiste à la France Insoumise en passant par le Parti Communiste, les Radicaux de Gauche, Génération.s, Place Publique, Nouvelle Donne, Gauche Républicaine et Socialiste, le Parti de Gauche, Ensemble!, le parti pirate – des écologistes et des collectifs citoyens, pour proposer un projet d’alternative écologique, sociale, économique, démocratique pour Marseille dans le cadre des élections municipales de 2020 www.printempsmarseillais.fr




LA FARLEDE : L’Irlande, un pays à l’honneur, du 21 février au 20 mars 2020

Après l’Italie (2012), le Japon (2013), l’Allemagne (2015), la Louisiane (2016), le Tibet (2017) ou encore le Brésil l’année dernière, la Médiathèque Eurêka invite à nouveau au voyage. Cette année, destination l’Irlande !

paysage Irlande

Du 21 février au 20 mars, dans le cadre de sa manifestation «Un pays à l’honneur» la médiathèque se met aux couleurs de l’île d’émeraude.

«Avec Un pays à l’honneur, la médiathèque a souhaité dès 2012 faire voyager les gens. Les inviter à explorer un pays, avant tout d’un point de vue culturel à travers ses traditions, ses coutumes, son histoire tout ce qui peut être remarquable : la musique, la cuisine, les légendes…», explique Martine Olivier, adjointe à la culture.

Avec l’Irlande durant un mois, la découverte s’annonce multiple et festive. Elle s’offrira au public sous différentes formes pour apprécier l’île sous toutes ses coutures. Du café musical au ciné-club, toute la médiathèque se mettra au diapason.
Au programme : Exposition, cinéma, débat, ateliers, animations musicales, soirée de la Saint-Patrick. Un livret dédié, offert au public, accompagnera la manifestation. Il contera les légendes irlandaises. Des documents traitant de l’Irlande (livres, films, CD) seront également mis en avant et proposés aux adhérents de la Médiathèque Eurêka.

Animations : Soirée inaugurale – ouverture en musique avec le groupe Celt & Pepper, le vendredi 21 février ; et clôture spéciale Saint-Patrick avec danse (initiation), pause gourmande (concours de cuisine) et jeux, avec la présence du « Comptoir irlandais » de
Toulon. Ateliers calligraphie : Souhaitant toucher tous les publics, la médiathèque invite petits et grands à s’initier à l’art de la belle écriture (sur inscription).

AS-A3-Irlande-WEB

Le programme

Médiathèque Eurêka du 21 février au 20 mars

Un Pays à l’honneur : L’Irlande

Exposition, cinéma, débat, ateliers, animations musicales, Saint-Patrick
• Vendredi 21 février – 18h30 : Soirée d’ouverture d’Un pays à l’honneur avec l’inauguration de l’exposition – Concert du groupe de musique irlandaise Celt & Pepper
• Samedi 29 février :
– 10h : atelier d’initiation à la calligraphie pour les ados et adultes – dès 16 ans* (1h)
– 14h : film jeunesse*
– 15h15 : atelier d’initiation à la calligraphie pour jeunes – dès 9 ans* (1h)
• Vendredi 6 mars – 18h30 : conversation-débat autour de l’Irlande
Coutumes, traditions, culture, histoire et patrimoine seront au programme.
• Samedi 7 mars – 14h30 : café musical musique Europe du nord et Celtique*
• Jeudi 12 mars – 18h30 : ciné-club spécial Irlande*
• Vendredi 20 mars – 18h30 : soirée spéciale de la Saint-Patrick
Touche irlandaise sur votre tenue, accessoires autorisés
Initiation et démonstration de danses irlandaises par Sophie Dericault.
20h : Pause gourmande salée irlandaise, à vos fourneaux pour le sucré !
(Récompense à la clef pour la tenue et la cuisine irlandaise, règlement du concours disponible sur le site le 7 février)
21h : Remise des prix

* sur inscription
Service culture – médiathèque Eurêka : 04 94 20 77 30
Toutes les informations sont disponibles sur le site de la ville au
www.lafarlede.fr




PARIS : Auto-prescription d’analyses médicales par les patients, quels enjeux ?

Une nouvelle demande sociétale ? Quels acteurs ? Pour quels enjeux ?

Auto-prescription d’analyses médicales par les patient

Contexte socioéconomique, encadrement, dispositifs, place du prescripteur, place du biologiste.

AUTO-PRESCRIPTION D’ANALYSES MEDICALES PAR LE GRAND PUBLIC

Les biologistes médicaux constatent une croissance régulière et confirmée des demandes d’analyses médicales sans ordonnance de la part du grand public. La bonne prise en charge de l’autodiagnostic biologique devient un véritable enjeu de santé publique et place une nouvelle fois le biologiste en tant que praticien de santé interprofessionnel: Quand et comment inclure les patients dans un parcours de soin impliquant leur médecin traitant ?

AUTO-PRESCRIPTION D’ANALYSES MEDICALESAUTO-PRESCRIPTION D’ANALYSES MEDICALES 1

Une table ronde a eu lieu pour faire un tour d’horizon des enjeux autour de l’auto-prescription des analyses médicales :

Que souhaitent nos patients ? Analyses des demandes d’examens de biologie médicale : tendance, évolution, analyses concernées (données chiffrées établies à partir de plus de 150 laboratoires)

Rappel du contexte législatif

Qu’en est-il des facteurs sociologiques ? Comment influencent-ils la relation de l’Homme avec sa santé ?

L’auto-prescription d’examen de biologie médicale est-elle un danger ou une opportunité pour la maîtrise des dépenses de santé ?

Quels sont les facteurs favorables ou défavorables au développement de l’auto-prescription d’examens biologiques (auto-diagnostic en biologie médicale) ?

Le point de vue des médecins prescripteurs : présentation des résultats d’un sondage réalisé auprès de 200 médecins prescripteurs

Le rôle du laboratoire dans la prise en charge des demandes d’analyses médicales sans ordonnance

Discussion de la collaboration Médecins – Biologistes. Etude de cas et de bilans préventifs (IST, Urgence, …)

Pr Joëlle GOUDABLE – Biologiste, Professeur Émérite de Santé Publique
Pr Serge GILBERG – Médecin généraliste, Professeur des universités de Médecine Générale
Gérard DE POUVOURVILLE – Professeur Honoraire à l’ESSEC Business School, Economiste de la santé
Sylvie FAIZANG – Anthropologue, Directrice de recherche à l’INSERM, Auteur de : L’automédication ou les mirages de l’autonomie, PUF, 2012.
Lynda SYFER-RIVIÈRE – Sociologue, Chercheur INSERM
Dr David HAMID – Gynécologue obstétricien, Strasbourg
Dr Isabelle RIVIÈRE – Biologiste médical, Ile-de-France
Dr Laurent KBAIER – Biologiste médical, Hyères
Dr Benoît DUMONT – Biologiste médical, Lyon
Dr Jérémie CORNEILLE – Biologiste médical, Mougins
Dr Frédéric LAHIANI – Biologiste médical, Paris
Dr Alain LE MEUR – Biologiste médical, Président de l’Association pour le Progrès de la Biologie Médicale (APBM)




MARSEILLE : Clepsydre, la tribune étudiante de KEDGE, reçoit Jacques Cardoze, ex-envoyé spécial à Washington

Clepsydre, la tribune étudiante de KEDGE, reçoit Jacques Cardoze, ex-envoyé spécial à Washington, journaliste et présentateur de Complément d’Enquête, et Michael Stricof, docteur spécialiste des questions de défense américaine, des relations internationales et des Etats-Unis.

Marseille 6

Au programme de cette conférence, trois grandes questions seront abordées  » Quel avenir pour les relations commerciales avec la Chine ? « ,  » Démocrates-républicains, une société irréconciliable ? « ,  » Politique de Donald Trump : en route vers un nouveau mandat ? « 
Clepsydre donne rendez-vous aux passionnés de politique et des Etats-Unis pour une conférence exceptionnelle.

Clepsydre, la tribune étudiante de KEDGE Business School

 » KEEP AMERICA GREAT ? « 

En présence de

Jacques Cardoze,
Ex-envoyé spécial à Washington et présentateur de Complément d’Enquête,

Michael Stricof,
Docteur spécialiste des relations internationales et des Etats-Unis,

MERCREDI 19 FEVRIER 2020 A 16h
Campus KEDGE Marseille – Domaine de Luminy,
Rue Antoine Bourdelle, 13009 Marseille

A propos de Clepsydre KEDGE :

Clepsydre KEDGE est la tribune étudiante de KEDGE Marseille. Cette association a pour vocation d’amener les étudiants de KEDGE Business School à s’intéresser à l’actualité et aux problématiques politiques, économiques et sociétales de notre monde. Notre projet s’inscrit à travers l’organisation de conférences, d’évènements récurrents autour de débats et de cours sur l’éloquence.
www.clepsydre-kedge.com – @ClepsydreKBS – Facebook/Clepsydre Kedge

A propos de KEDGE Business School :

KEDGE Business School est une Ecole de management française de référence présente sur 4 campus en France (Paris, Bordeaux, Marseille et Toulon), 3 à l’international (2 en Chine à Shanghai et Suzhou, et 1 en Afrique à Dakar) et 3 campus associés (Avignon, Bastia et Bayonne). La communauté KEDGE se compose de 14 800 étudiants (dont 25% d’étudiants étrangers), 192 professeurs permanents (dont 44% d’internationaux), 291 partenaires académiques internationaux et 70 000 diplômés à travers le monde. KEDGE propose une offre de 36 formations en management et en design pour étudiants et professionnels, et déploie des formations sur-mesure pour les entreprises au niveau national et international. Membre de la Conférence des Grandes Ecoles et accréditée AACSB, EQUIS et AMBA, KEDGE Business School est une institution reconnue par l’Etat français, avec des programmes visés, et labellisée EESPIG. KEDGE est classée par le Financial Times 31ème meilleure Business School en Europe et 39ème mondiale pour son Executive MBA.
kedge.edu – @kedgebs – Facebook/kedgebs




TOULON : MUNICIPALES 2020 – Le mouvement AGIR investit Serge DANINOS à LA SEYNE-SUR-MER

Bruno JOUASSAIN, chef de file d’AGIR, la Droite constructive à Toulon, et délégué pour l’aire Toulonnaise, annonce que le mouvement AGIR a investi Serge DANINOS à LA SEYNE-SUR-MER et soutenu Laurent FREANI à BANDOL et Christine IBANEZ à CUERS.

serge daninos

D’autres soutiens devraient être prochainement annoncés à HYERES, au LAVANDOU, à SIX FOURS-LES-PLAGES et SAINt-CYR-LES-LECQUES.

Les candidats investis ou soutenus par AGIR_ s’engagent sur un socle commun constitué de quatre axes de travail pour leur commune :

Des cantines 100% BIO pour les écoles primaires et maternelles, à l’image de la commune de Mouans-Sartoux près de Cannes ;

La création d’une entité élargie à l’ensemble de l’aire urbaine, de Signes à l’Ouest à Cuers à l’Est, pour gérer la problématique transport-mobilité actuellement saturée et génératrice de pollution incluant l’Etat, le Département, la Métropole et les Communautés de communes, la Région/TER, etc.) ;

Le développement de la participation citoyenne à la vie de la commune et à sa gestion budgétaire, à l’image de ce qui se fait (un peu) au Pradet ;

L’accroissement de la liberté des citoyens par un projet d’amélioration de leur sécurité, réelle et ressentie.

Contact : agir.a.toulon@gmail.com