TOULON : LEGISLATIVES 2017 – Philippe SANS en campagne à CLARET

TOULON : Ce soir Philippe SANS, candidat aux législatives sur la 1re circonscription de TOULON, a réuni au MODERN CAFE à CLARET dans le cadre des ses réunions de quartier, une belle assistance.

Philippe SANS en campagne à CLARET 2

« La société politique contemporaine est une machine à d’espérer les hommes ». Albert CAMUS.

C’est sur ce postulat que Philippe SANS a décidé de s’engager. Aujourd’hui, comme il a pu l’exprimer, « force est de constater que les partis sont mis à mal et que l’abstention est de plus en plus forte ».

Plus que jamais, il existe une incertitude majeure quant au devenir politique du pays. Pour toutes ces raisons, les prochaines législatives sont fondamentales selon le candidat. Il dit lui-même qu’il se présente certes hors des partis, mais que pour autant il est loin d’être seul.

« Pour que ça change, changeons de député. Plus que jamais, surtout dans notre région où la menace du FN est réelle. Toulon a besoin d’un député présent et travailleur ».

Ainsi, le candidat a pu développer durant cette réunion 3 thèmes phares de son programme ce qui pour chaque sujet a permis de déclencher un échange constructif de questions / réponses ente le candidat et son public.

Philippe SANS en campagne à CLARET 1

Sur l’économie et l’emploi

Philippe SANS a notamment abordé durant cette réunion, la question de l’économie et de l’emploi qui sont selon ce dernier « fondamentalement liés ». Sur ce sujet, il est d’ailleurs favorable à une économie libérale régulée, mais qui pour autant ne doit pas être à n’importe quel prix.

« Il ne faut pas que cela soit la loi de la jungle et donc, il faut une économie régulée par l’État ». Il propose d’accentuer les efforts sur la formation continue en favorisant l’apprentissage et un dispositif de la seconde chance.
Sur la dette, il évoque le fait qu’il existe une grave difficulté pour la France à savoir le déséquilibre de la balance des paiements qui appauvrit de façon inquiétante l’État. Ce dernier se trouve contraint de vendre « les bijoux de famille »
pour essayer de sortir d’année en année un budget présentable.

Interrogé, sur la Défense Nationale et sur la perte des crédits, il est convaincu que c’est une erreur des gouvernements précédents et qu’il faut redonner à notre Défense toute sa capacité à agir.

Sur le tourisme

Toulon, est une ville principalement orientée vers l’activité touristique. Ainsi, pour continuer à être attractive, celle-ci doit se doter d’infrastructures modernes, innovantes et originales, seule solution pour arriver à répondre à une demande touristique qui n’est plus aujourd’hui uniquement saisonnière.

« C’est un impératif pour Toulon ».

Sur l’immigration

Selon le candidat, cette question ne peut être évoquée sans l’associer à l’Europe, facteur de stabilité depuis plus de 60 ans. « C’est à une Europe restreinte à 4 ou 5 pays fondateurs que les solutions doivent être trouvées » L’immigration doit être régulée, car l’Europe ne peut absorber à elle seule une immigration si importante.

L’urgence, selon Philippe SANS,« est d’aider les pays d’Afrique à assurer leur propre développement, et ce, pour ralentir ces flux migratoires que nous connaissons actuellement ».

Plus que jamais, je crois en mon projet pour une FRANCE AMBITIEUSE, réconciliée avec ses responsables politiques. Seule solution pour préparer un avenir serein et solide.

Voilà la conclusion de cette belle réunion qui s’est tenue ce soir à CLARET.

Bernard Bertucco Van Damme (PRESSE AGENCE et LA GAZETTE du VAR)




MONTPELLIER : Michel MOXIN candidat gaulliste et républicain (RPF) de la 1ère circonscription de l’Hérault

MONTPELLIER : Le jeudi 16 mars 2017, Michel MOXIN a annoncé sa candidature à l’élection législative de la 1ère circonscription de l’Hérault lors d’une conférence de presse donnée au Phare de Palavas-les-Flots.

Michel Moxin conférence Palavas

En présence d’une partie de son comité de soutien :
Christian JEANJEAN, Maire de Palavas-les-Flots,
Isabelle GUIRAUD, Maire de St-Jean-de-Védas,
Johana FOURTEAU, représentante d’Arnaud MOYNIER, Maire de Beaulieu,
Arlette COUSSY, 1° Adjointe au Maire de Palavas-les-Flots,
Isabelle GIANIEL, Conseillère Municipale de Pérols
et Igor KUREK, Président national du RPF officiel, le Rassemblement Pour la France.

Filloniste, gaulliste et républicain de toujours, il a milité dès son plus jeune âge au RPR puis à l’UMP et à LR.
Agé de 59 ans et informaticien de profession à IBM, il a dirigé la campagne de Christian JEANJEAN aux Législatives de 2012 et entend rendre ce territoire à la Droite, territoire dont il connait « les particularités secteur par secteur » puisqu’il est l’un de ses enfants
ainsi que le Délégué Les Républicains (LR) de cette circonscription.
#Moxin2017 #Circo3401




NICE : Cérémonie d’accueil dans la citoyenneté française – Vendredi 17 mars 2017

NICE : Vendredi 17 mars 2017, deux cérémonies d’accueil dans la citoyenneté française se dérouleront au Palais préfectoral, 16 rue Alexandre Mari à Nice.

COMMEMORATION 1

La première à 10h00 sera présidée par madame Elizabeth BARKA, directrice de la réglementation et des libertés publiques à la Préfecture des Alpes-Maritimes.
18 communes sont concernées pour la remise de 78 décrets :
Antibes, Beausoleil, Cagnes-sur-Mer, Cannes, Gattières, Grasse, Le Cannet , Mandelieu, Menton, Mougins, Pégomas, Roquebrune-Cap-Martin, Saint-Laurent-du-Var, Saint-Vallierde-Thiey, Touët-sur-Var, Valbonne, Villefranche-sur-Mer et Vence.
Une classe de 3ème du Collège de la Fontonne d’Antibes assistera à cette cérémonie au travers de laquelle les collégiens seront informés sur la démarche d’acquisition de la nationalité française et sensibilisés aux symboles de la République.
La seconde à 14h00 sera présidée par monsieur Franck VINESSE, secrétaire général adjoint, chargé des politiques sociales et de la ville. 75 décrets seront remis aux récipiendaires de la commune de Nice. Une classe de 3ème du Collège de la Fontonne d’Antibes sera également présente.
La cérémonie d’accueil dans la citoyenneté française, conformément à la loi du 24 juillet 2006, confère une dimension solennelle à l’acquisition de la nationalité française qui, loin de se réduire à une démarche administrative, représente un choix de vie important pour
ses récipiendaires.
En présence des maires des communes de résidence des nouveaux français, des parlementaires ainsi que des représentants des ordres nationaux.




PARIS : Les branches professionnelles de la filière du Très Haut Débit signent avec l’Etat un EDEC

PARIS : Le 16 mars 2017, en présence de Madame Myriam EL KHOMRI, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social, les branches professionnelles représentant la filière du déploiement du très haut débit – équipementiers, installateurs et opérateurs – ont signé avec l’Etat un accord cadre national d’engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC) pour le déploiement de la fibre optique.

Les branches professionnelles de la filière du Très Haut Débit signent avec l'Etat un EDEC

L’EDEC Fibre Optique s’inscrit dans le cadre de la politique sociale du Gouvernement d’accompagner les entreprises dans l’anticipation de la transformation digitale des emplois, des métiers et des compétences professionnelles.
Dans le cadre du Plan France Très Haut Débit, la construction des réseaux privés et publics va générer de forts besoins de formation sur l’ensemble du territoire national.
L’EDEC couvrira 7 500 entreprises employant 656 000 salariés s’inscrivant dans la chaîne d’intervention du déploiement du THD.
Le dispositif a pour finalité de favoriser le développement des ressources humaines au sein des entreprises, il constitue un levier de développement de la formation professionnelle, initiale et continue, de l’insertion et de sécurisation des parcours professionnels.
Il s’agit d’un EDEC de filière interprofessionnelle qui sera piloté par la Direction Générale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (DGEFP) et dont le portage administratif et financier sera assuré par les OPCA des trois branches professionnelles : OPCAIM pour l’UIMM (métallurgie), OPCALIA pour l’UNETEL (opérateurs télécom) et CONSTRUCTYS pour la FNTP et la FFB (installateurs).
Le montant global de l’EDEC s’élève à 2 667 600 €. L’Etat participe à hauteur de 800 000 €, les trois OPCA de la filière seront co-financeurs du dispositif.

Les signataires de l’accord-cadre sont :

– Les acteurs de la filière fibre optique représentés par les branches professionnelles [2] et les fédérations associées [3]
– Le Ministère du Travail représenté par la DGEFP.

En complémentarité avec l’EDEC, Objectif fibre a réalisé un dossier de presse présentant les métiers de la fibre optique (déjà envoyé il y a quelques jours)-.

Myriam EL KHOMRI, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social, et Jean-Pierre BONICEL, Président d’Objectif Fibre.

[1] Engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC)
[2] Union des Industries et des métiers de la métallurgie – UIMM
Fédération française du bâtiment – FFB
Fédération nationale des travaux publics – FNTP
Union nationale des entreprises de télécommunications, de réseaux et de services en télécommunication – UNETEL

[3] Fédération française des entreprises de génie électrique et énergétique – FFIE
Fédération française des Télécoms – FFTélécoms
Fédération des Industries Electriques, Electroniques et de Communication – FIEEC
Fédération des Industriels des Réseaux d’Initiative Publique – FIRIP
Syndicat des entreprises de génie électrique et climatique – SERCE




NICE : Inauguration du 11e Salon de l’Immobilier – Vendredi 17 mars 2017

NICE : Acheter, faire construire, vendre, louer…

abonnement gazette

Du 17 au 19 mars, seront réunis en un seul site sur la Promenade du Paillon, place Masséna, plus de cinquante professionnels, à l’occasion de la 11e édition du Salon de l’Immobilier, organisé par le groupe Nice-Matin et l’association Nicexpo.
Les exposants, représentant tous les savoir-faire immobiliers de la Côte d’Azur, guideront le visiteur dans ses projets et répondront à ses questions.
Stand 50 : découvrir les aides aux propriétaires privés mis en place par la ville de Nice et la Métropole Nice Côte d’Azur

La ville de Nice et la Métropole Nice Côte d’Azur seront présentes au salon de l’immobilier sur le stand 50. Les visiteurs pourront prendre notamment connaissance des dispositifs d’aides financières dont les propriétaires peuvent bénéficier pour rénover leur logement ou bien trouver un local commercial !

Inauguration du 11e Salon de l’Immobilier
Vendredi 17 mars 2017 à 12 heures
Promenade du Paillon – place Masséna – Nice
Par Philippe Pradal, Maire de Nice,
Dominique Estrosi-Sassone, Sénateur des Alpes-Maritimes,
Adjointe au Maire de Nice déléguée au Logement, à la Rénovation Urbaine
et à la Proximité, Conseillère métropolitaine,
Frédéric Jourdan-Gassin, Président de Nicexpo,
Paul Obadia, Directeur Général de Nicexpo,
et Jean-Marc Pastorino, Président du Directoire du Groupe Nice Matin.




GRASSE : Agression au Lycée Alexis de Tocqueville – Point de situation à 15h30

GRASSE : Un élève du Lycée Alexis de Tocqueville à Grasse est entré dans l’établissement aux alentours de 12H30, il était armé avec un fusil de chasse.

POLICE 1

Il a agressé pour des motifs qui restent à déterminer le proviseur et trois autres de ses camarades.
Le bilan provisoire fait état de quatre blessés par plombs (urgences relatives) tous hospitalisés et de quatre autres victimes évacuées (choquées ou blessés par bousculade).
L’auteur a été très rapidement interpellé par la Police nationale. Il est en garde à vue.
Le préfet des Alpes-Maritimes a autorisé la levée du confinement qui avait été décidée dès le début de l’événement pour la ville de Grasse.
Les élèves du Lycée Alexis de Tocqueville sont actuellement pris en charge, ils ne courent aucun risque. Il est demandé aux parents de l’établissement de ne pas venir au Lycée. Les parents des victimes ont par ailleurs été informés.
La sortie des autres établissements scolaires se déroule actuellement sous la protection des forces de l’ordre.
L’alerte SAIP est maintenant levée.




GRASSE : Evénement grave au lycée Tocqueville à Grasse

GRASSE : Un événement grave s’est produit ce jour au lycée Tocqueville à Grasse.

POLICE 1

Une cellule d’information du public est activée à la préfecture :
04.93.72.22.22
Merci aux médias de ne pas occuper cette ligne qui est réservée aux proches.
Il est demandé à la population de ne pas se rendre dans le périmètre concerné afin de faciliter le travail des secours.




GRASSE : Fusillade dans un lycée à GRASSE, plusieurs blessés

GRASSE : Une fusillade a éclaté aujourd’hui au lycée Tocqueville à Grasse (Alpes-Maritimes).

logopresseagence-001-02

Selon les informations du Figaro il y aurait 3 blessés dont le proviseur de l’établissement. Un élève pourrait également avoir été touché. Une autre personne a été touchée par arme blanche. Toutefois, aucun blessé grave n’est pour l’heure signalé.
Un lycéen de 17 ans, inconnu des forces de polices, a été interpellé. Il aurait un contentieux avec le proviseur et était lourdement armé selon une source policière.
Le RAID a été dépêché sur place. Le gouvernement a également envoyé une alerte attentat sur le service mobile SAIP. Les enquêteurs restent prudents sur une éventuelle piste terroriste.

L’individu interpellé à Grasse aujourd’hui après une fusillade dans le lycée Alexis de Tocqueville est un élève de l’établissement âgé de 17 ans et lourdement armé, a-t-on appris de source policière.
Il est « a priori inconnu de la police. Il était armé d’un fusil, d’un pistolet, d’un revolver et de deux grenades. » On ignore cependant si toutes ces armes étaient opérationnelles.
Deux personnes dont le proviseur ont été blessées. Julien, un adolescent de 16 ans ; Akram, 17 ans, et le proviseur de l’établissement. Une élève de 18 ans souffrirait également d’un choc émotionnel. Une information confirmée par le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet.
Selon nos informations, les enquêteurs sont actuellement en train d’examiner les images des cinq caméras de vidéo-surveillance installées aux différents accès de l’établissement. L’objectif est notamment de vérifier si le jeune homme a agit seul ou s’ils étaient plusieurs.
Selon le président LR de la région Paca, Christian Estrosi, l’enquête ne s’oriente « pas du tout » sur la voie du terrorisme. Il ajoute qu’un élève a été « très commotionné » et que le suspect pourrait souffrir de « problèmes psychologiques ».




TOULON : Mémorial du débarquement – François HOLLANDE : «La France n’est plus la France quand elle oublie l’histoire»

TOULON : François Hollande, Président de la République, le 15 août 2014 à Toulon : « J’ai décidé que ce lieu symbolique deviendra le mémorial du débarquement ».

DSC07563

Propriété de l’État, le mémorial du Mont Faron est consacré au débarquement allié du 15 août 1944 et à la libération de la Provence.

Le 15 août 2014, François Hollande, président de la République, avait annoncé la rénovation du mémorial lors de la cérémonie de commémoration du 70e anniversaire du débarquement de Provence, souhaitant qu’il devienne « le mémorial du débarquement et de la libération de Provence ».

Dans son allocution, le Chef de l’État a resitué le contexte historique :« C’est ici qu’on a redressé le drapeau de la France ».

Le Président a rappelé également l’émotion qui l’avait traversée, lors de sa venue à Toulon en 2014, lors du 70ème anniversaire du débarquement de Provence, célébré en présence de nombreux chefs d’État et de Gouvernement européens et africains.

L’EMOTION DU PRESIDENT

DSC07551

« Ceux qui avaient débarqué en août 1944 (…), de toutes les religions et de toutes les convictions. Je me souviens encore de l’émotion que nous avions ressenti et que nous ressentons encore aujourd’hui en entendant le Chant des Africains par le Chœur de l’Armée Française ».

Sur le mont, dominant la rade, se trouvait la tour Beaumont, petit fortin militaire destiné à la surveillance de l’arrière-pays. Afin de réaliser le mémorial, l’architecte Pascalet en a utilisé les locaux, y appuyant une série de bâtiments bas. L’ensemble fut inauguré le 15 août 1964 par le général de Gaulle.

DSC07565

François Hollande ajoutait :« Charles de Gaulle avait présidé l’inauguration en présence des acteurs du débarquement. En 1964, le mémorial était à la hauteur de ce qu’on attendait d’un musée. En 50 ans, la muséographie a vieilli. J’avais voulu que le mémorial du Faron devienne le mémorial du débarquement et de la libération de la Provence, parmi les hauts lieux de la seconde guerre mondiale »

UN HOMMAGE A TOUS LES COMBATTANTS

DSC07501

En effet, le mémorial est l’un des neuf Hauts lieux de la mémoire nationale du ministère de la Défense, dont l’entretien et la valorisation sont placés sous la responsabilité de la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) et de l’office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG), qui en assure la mise en œuvre. En 1963, pour en choisir l’emplacement, Jean Sainteny, ministre des Anciens Combattants, proposa la ville de Toulon, dont la prise avait une importance capitale pour la libération de la Provence.

Le Président réaffirmait : « Le mémorial rénové rend hommage à tous les combattants, qu’ils soient « Français libres, soldats venus d’Afrique, résistants, évadés de France, volontaires du Pacifique et des Antilles, soldats alliés ». Sa rénovation a permis d’adapter la muséographie au public du XXIe siècle afin de le rendre plus attractif, renforcer sa vocation pédagogique et l’inscrire sur son territoire. Ce nouvel espace répond à l’objectif que j’avais fixé : il est plus que jamais nécessaire de conserver la parole et les images des anciens combattants ».

DSC07547

Le chef de l’État reprenait :« C’est un précieux témoignage pour les enfants d’aujourd’hui qui deviendra une visite incontournable de leur parcours citoyen. Ces jeunes trouveront ici une formidable leçon d’histoire. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, la France avait une créance de sang. A chaque fois que la France intervient dans le monde, la France acquitte sa dette de sang à l’égard des peuples qui sont venus nous délivrer. La France aussi exprime ses valeurs en étant fidèle à ce qui s’est produit, ici, en 1944. Ce lieu de mémoire nous interpelle et nous dit qui nous sommes. La France n’est plus la France quand elle oublie l’histoire. Il faut défendre nos valeurs, ne jamais renoncer et être fidèle à sa mémoire pour écrire l’histoire ».

DSC07568

Débuté en septembre 2014, le projet de refonte est placé sous la responsabilité de la DMPA en qualité de maître d’ouvrage et de l’ONAC-VG, qui en assure la mise en œuvre en qualité de maître d’ouvrage délégué. Il s’appuie sur l’expertise d’un comité scientifique, présidé par le professeur Jean-Marie Guillon, d’une équipe pluridisciplinaire de maîtrise d’œuvre et du service d’infrastructure de la défense (SID) pour les travaux. La restauration du mémorial a pu être achevée dix-huit mois après l’annonce présidentielle.

Gilles CARVOYEUR (PRESSE AGENCE et LA GAZETTE du VAR)




SIX FOURS LES PLAGES : Vincent CLERC, (ex TOULOUSE) : « J’ai découvert les coulisses de l’entreprise artisanale »

SIX FOURS LES PLAGES : Laurent PETIOT, chef d’entreprise, co-gérant de GEKKO GOURMET avec Patrick PADEL, explique le fonctionnement de son entreprise, à l’occasion de l’opération ARTISAN d’UN JOUR, organisée par la délégation départementale de la Chambre régionale des Métiers et de l’Artisanat.

IMG 7906

Ainsi, Laurent PETIOT ajoute :  » Notre univers évolue avec un nouveau produit au visuel différent et avec des goûts associés qui matchent entre eux. Pour le lancement de cette saucisse cocktail, nous faisons appel à la Chambre des Métiers, pour la création du packaging, sa mise en valeur et sa distribution. Nous sommes originaires de la Haute-Loire, spécialistes en salaisons et en restauration. Nous avons créé GEKKO en 2008, et une première boutique de traiteur en charcuterie qui se singularisait autour de la convivialité. Nous en avons ouvert au rythme d’une tous les deux ans, en tout quatre boutiques et utilisons un laboratoire de 550 m2. Nous nous projetons vers le développement de boutiques franchisées. Notre parti pris est d’aller vers un choix de matières premières qui privilégient l’aspect gustatif. Notre démarche est d’utiliser des viandes 100 % françaises – porc du centre de la France, notre région d’origine ; agneau de gros abattoirs français, épices issues de maisons sérieuses – …et zéro additif suppléé par des plantes aromatiques « .

IMG 7921

IMG 7926

IMG 7930

IMG 7933

IMG 7940

IMG 7952

IMG 7956

IMG 7983

IMG 7986

IMG 7991

IMG 8011

Vincent CLERC, joueur de rugby à XV et à sept, international français, était l’homme qui se glisse dans la peau d’un chef d’entreprise pour une journée.

Le rugbyman a disputé l’essentiel de sa carrière au poste d’ailier au sein de l’effectif du Stade Toulousain après avoir quitté en 2002 le FC Grenoble. En 2016-2017, il a joué avec le Rugby Club Toulonnais.

Le toulonnais raconte :  » Acheteur et consommateur, j’ai appris aujourd’hui les coulisses, l’implication et le savoir-faire pour garantir un produit abouti. La qualité et l’origine des produits labélisés français sont les garants d’un succès à partager « .

Robert EYRAUD, représentant Roland ROLFO, président départemental CMA a conclu : « Je suis moi-même artisan boucher et donc très sensible à la fabrication de saucisses avec des matières premières aussi sélectionnées car c’est une démarche encore très rare car ici se combinent artisanat et production industrielle. Cette manifestation est une promotion pour l’artisanat mais aussi pour l’apprentissage. GEKKO emploie des apprentis que cette entreprise qualifie au contact du savoir-faire de l’artisan « .

André GOFFIN (PRESSE AGENCE – LA GAZETTE DU VAR)