TOULON : Journée mondiale de lutte contre le SIDA, mardi 1er décembre

Depuis le début de l’épidémie, le VIH a été responsable de 33 millions de décès dans le monde, il reste toujours un problème majeur de santé publique.

test lutte contre le SIDA

Actuellement 38 millions de personnes vivent avec le VIH. Un meilleur accès à un système de soins, à une prévention, à un diagnostic et à un traitement antirétroviral sont les clefs de la décroissance des contaminations et de la mortalité par SIDA.

Chaque premier décembre, lors de la journée mondiale de lutte contre le SIDA, l’ONUSIDA fixe des objectifs et des priorités d’action, le thème choisi pour 2020 est celui de la solidarité mondiale et des responsabilités partagées. Des efforts déjà conséquents ont été entrepris à la faveur de programmes nationaux et internationaux de lutte contre le VIH, ils permettent à ce jour de délivrer un traitement antirétroviral à vie pour 85 % des femmes enceintes, 68 % des adultes et 53 % des enfants soit 25,4 millions de personnes vivant avec le VIH. Mais il persiste encore des oubliés qui, pour des causes juridiques, sociales, géographiques ou politiques, présentent une plus grande vulnérabilité aux risques de contamination et un accès précaire au dépistage et aux soins.

Le CeGIDD de Toulon acteur de la prévention

Les acteurs de terrains que sont les CeGIDD et notamment celui de Toulon à l’hôpital Sainte Musse, axés sur les préventions, proposent des dépistages gratuits du VIH avec un résultat en 10 minutes à l’aide d’une simple piqure au bout du doigt, la prise en charge des accidents d’expositions à risque viral, le dépistage des maladies sexuellement transmissibles, la mise en place et suivi des prophylaxies pré-exposition (PrEP) ainsi que des vaccinations ciblées.

Objectif Ville sans SIDA

De nombreuses villes en France et par le monde, signataires de la déclaration de Paris en 2014, se sont engagées sur leur territoire à respecter, à l’échéance de 2020, l’objectif d’un dépistage et d’un traitement efficace pour 90% des personnes infectées par le VIH permettant de maitriser localement le phénomène épidémique d’ici 2030. Devenir une ville sans SIDA prend tout son sens quand on sait que plus de la moitié des personnes qui vivent avec le VIH se trouvent en zone urbaine. Pour le moment, il n’existe pas de moyen de guérir l’infection par le VIH. En revanche, un traitement antirétroviral efficace permet de maîtriser le virus et de contribuer à éviter sa transmission à des personnes non infectées. Pour chaque individu, la connaissance des modes de contamination est essentielle à une prévention efficace, avec un simple préservatif masculin ou féminin, jusqu’à un traitement de prophylaxie préexposition appelé PrEP qui est recommandé pour les personnes ayant un risque important d’infection par le VIH.

Test gratuit avec résultat en 10mn

Les acteurs de terrains que sont les CeGIDD et notamment celui de Toulon à l’hôpital Sainte Musse, axés sur les préventions, proposent des dépistages gratuits du VIH avec un résultat en 10 minutes à l’aide d’une simple piqure au bout du doigt, la prise en charge des accidents d’expositions à risque viral, le dépistage des maladies sexuellement transmissibles, la mise en place et suivi des prophylaxies pré-exposition (PrEP) ainsi que des vaccinations ciblées. Au fil des années des progrès sont accomplis au niveau de la mobilisation des communautés, de l’innovation scientifique, de l’engagement politique dans la riposte mondiale au sida. Cet engagement doit rester soutenu à tous les niveaux afin d’assurer aux personnes vivant avec le VIH la meilleure prise en charge de leur maladie, sans discrimination ni stigmatisation.

Centre Hospitalier Intercommunal Toulon – La Seyne sur Mer
Hôpital Sainte Musse / Rue Sainte Claire Deville / 83056 Toulon Cedex
Tél : 04 83 77 22 24