PARIS : Elections américaines, nos données sont-elles vraiment en sécurité ?

Nouveau rebondissement dans l’élection présidentielle américaine !

NEW YORK 1

Selon une enquête diffusée lundi par channel 4 News, l’équipe de campagne de Donald Trump, en 2016, aurait produit des publicités à destination des électeurs afro-américains afin de les dissuader d’aller voter. En effet, la célèbre chaine britannique a confirmé s’être procurée le fichier utilisé par l’équipe du Président des Etats Unis lors de sa précédente campagne. Au total, ce sont les informations personnelles de plus de 200 millions d’électeurs américains, répértoriés dans différentes catégories dont l’une comptant plus de 3,5 millions de personnes afro-américaines qui ont été l’objet de ce scandale. Ces derniers ont ainsi été placés dans une catégorie renommée « Deterrence » et qui avait pour but, de les pousser à s’abstenir de se rendre aux urnes en leur envoyant des publicités ciblées sur les réseaux sociaux, et notamment Facebook.

Ludovic Broyer, fondateur d’iProtego partage son avis en tant qu’expert de la protection de la vie numérique et des données personnelles :« Ce nouveau rebondissement dans l’affaire Cambridge Anaytica, démontre si besoin était de quelle manière on peut utiliser le ciblage publicitaire pour « ficher » les personnes selon des profils et, en fonction, moduler des messages adaptés au résultat que l’on souhaite obtenir. Machiavel peut définitivement aller se rhabiller, et troquer son « Prince » pour un compte Facebook ads… Sommes-nous à l’abri en France de ce type d’approche électorale en sous-main? Mais alors que vaut le vote des ces millions d’électeurs sous influence ? Peut-on toujours parler de vote sincère lorsque les électeurs sont l’objet de messages influençant leurs opinions ? »

Créée en 2009, iProtego est une entreprise française, leader dans les métiers de la gestion et de la protection de l’e-réputation. La start-up a développé des solutions à destination du grand public, des professionnels, et des VIP, afin de leur proposer des réponses ad hoc aux problèmes de  » Privacy  » rencontrés dans leur vie digitale.
Reconnue comme une des 450 meilleures start-up de l’hexagone, iProtego protège déjà 3,5 millions d’internautes, par le biais de ses partenaires.