PARIS : Sur quelles langues faut-il miser en 2020 pour booster sa carrière (hors anglais) ?

Les résultats d’une enquête Opinion Way/Babbel : Les cadres français et les langues étrangères en entreprise.

Sur quelles langues faut-il miser en 2020 pour booster sa carrière (hors anglais)

Contre toute attente, parler l’italien, le portugais ou le russe est un atout majeur pour faire évoluer sa carrière. Pour les cadres de moins de 35 ans, parler plusieurs langues est un véritable enjeu de négociation, tant pour augmenter leur salaire (33%) que pour obtenir davantage de responsabilités (49%). Miser sur l’apprentissage des langues est un choix de plus en plus fréquent pour faire évoluer sa carrière, en témoigne l’enthousiasme des Français pour les applications d’apprentissage. Mais il ne s’agit plus seulement de parler anglais mais bien de capitaliser sur une seconde voire une troisième langue et si possible plus rare ! On estime aujourd’hui que les cadres parlent en moyenne 2,5 langues. 37% estiment en effet qu’ils pourraient obtenir un salaire plus élevé avec la maîtrise de plusieurs langues étrangères.

1. Les langues émergentes dans le milieu professionnel

Parler l’anglais n’est désormais plus un élément différenciant dans le milieu professionnel. Selon l’étude menée par Opinion Way pour Babbel auprès de 501 cadres français, se concentrer sur des langues rares serait la solution pour donner un nouvel élan à sa carrière. Un apprentissage plus difficile à première vue mais qui s’avère payant pour se démarquer grâce à un ensemble de compétences particulières. Parmi les nouvelles langues étrangères parlées par les cadres, celles de plus en plus utilisées dans leurs activités professionnelles sont l’italien (14%), le portugais (8%) et le russe (6%).

Maitriser une langue étrangère leur a ainsi permis d’obtenir un emploi et d’obtenir davantage de responsabilités bien plus facilement que les personnes ne parlant que anglais :

41% des cadres parlant anglais ont obtenu un emploi grâce à la maitrise de cette langue, contre 70% pour l’italien, 74% pour le portugais et 89% pour le russe
37% des cadres parlant anglais ont obtenu plus de responsabilités grâce à la maitrise de cette langue, contre 60% pour l’italien, 70% pour le portugais et 82% pour le russe.

L’étude révèle également que l’allemand est davantage parlé parmi les hauts salaires (52%), de plus de 60 000 brut /an, devant l’espagnol. A réfléchir donc si l’on souhaite atteindre les hautes sphères managériales !

2. Les moins de 35 ans et les langues

L’apprentissage des langues s’avère être un enjeu majeur de négociation tant pour le salaire que pour obtenir de nouvelles responsabilités. L’étude révèle que grâce à leur maitrise de langues étrangères, 57% des moins de 35 ans ont obtenu un emploi, 49% se sont vus confier de nouvelles responsabilités et 33% ont réussi à négocier une augmentation de salaire.

3. Secteurs d’activités et les langues

Le besoin de maitriser des langues étrangères varie également en fonction du secteur d’activité des cadres interrogés. Dans l’industrie/BTP, ils estiment à 44% que parler une langue étrangère leur permettrait une évolution de salaire, ils sont 47% dans le commerce/HCR contre seulement 31% dans le secteur des services. Si les langues plus rares sont un atout considérable pour développer sa carrière, il ne faut pas oublier que l’anglais reste un incontournable pour les cadres, qui sont 84% à l’utiliser dans leur activité professionnelle.

Sophie Vignoles, responsable de l’équipe didactics chez Babbel, précise d’ailleurs : » Il est important, si on souhaite se lancer dans l’apprentissage d’une seconde ou d’une troisième langue étrangère, de maitriser à un niveau indépendant les langues que l’on parle déjà. Essayer de progresser dans deux nouvelles langues (à un niveau débutant) en simultané peut être plus complexe. ».

Babbel, grâce à ses cours business, permet d’apprendre le vocabulaire et les expressions nécessaires pour travailler dans une autre langue, notamment tout le vocabulaire spécifique par secteur d’activité, ou par thématique (organiser une réunion, tenir un appel téléphonique, bien rédiger ses mails). Car comme Sophie Vignoles l’explique  » Apprendre une langue pour le travail passe avant tout par le vocabulaire, lié à votre secteur d’activité, car la structure grammaticale reste la même. Afin d’apprendre ce vocabulaire, il faudra souvent passer par des cours spécialisés. Ce sont rarement des expressions que l’on peut entendre dans une série ou dans des cours de langues basés sur une usage général de la langue « .

A propos de Babbel :

Babbel est une application qui vous aide à parler une langue comme vous en avez toujours rêvé. Lorsqu’on apprend une langue, il n’y a rien de plus gratifiant qu’une vraie conversation. 73 % des utilisateurs interrogés estiment qu’ils seraient en mesure d’avoir une conversation après avoir utilisé l’application pendant cinq heures.
Fondée en 2007, Babbel est la toute première application d’apprentissage des langues au monde. Avec plus d’un million d’utilisateurs actifs payants, c’est l’entreprise qui domine le marché des langues en ligne. Grâce à sa méthode intégrée d’apprentissage sur application mobile (iOS, android, Web) et à ses cours méticuleusement mis au point, le magazine Fast Company l’a élue entreprise la plus innovante en matière d’éducation dans le monde.
L’ensemble du contenu d’apprentissage est adapté en fonction de la langue maternelle de l’utilisateur et est fondé sur des mises en situations concrètes qui donnent à l’apprenant les moyens de parler dès le début. Chez Babbel, ce qui compte avant tout, c’est la qualité. Une équipe de plus de 750 personnes de 50 nationalités différentes travaille au quotidien pour créer la meilleure expérience d’apprentissage possible. L’application offre 8 500 heures de contenu allant de la conversation de base au cours de langues pour les affaires, et ce pour 14 langues différentes.
L’application se base sur une méthode d’apprentissage reconnue internationalement et fondée sur des savoirs didactiques empiriques comme l’approche communicative. Cette approche est enrichie par l’utilisation de technologies avancées telles que la méthode de répétition espacée qui vise à optimiser la mémorisation du vocabulaire. Tous les dialogues et extraits audio étant faits par des locuteurs natifs, les utilisateurs sont réellement préparés et peuvent se lancer en toute confiance dans des conversations en langue étrangère.
Plus d’informations disponibles sur www.Babbel.com