MARSEILLE : La France, principale responsable de la pollution en Méditerranée

MARSEILLE : Selon le WWF, chaque année, 600 000 tonnes, de déchets plastique sont rejetés par les 22 pays qui bordent la mer Méditerranée qui serait quatre fois plus polluée que le 7ème continent de plastique, cette immense étendue de déchets flottants au large de l’Indonésie.

BORD DE PLAGE 1

C’est un triste record, que l’on aurait préféré ne pas battre ! Pire encore selon le WWF, la France en est le principal responsable, la France contribuant au rejet de 80 000 tonnes de plastiques, dont plus de 10 000 en Méditerranée.
L’ONG indique que la France est le plus important producteur de déchets plastiques de la région, avec 4,5 millions de tonnes en 2016, soit 66, 6 kg par personne. Et, seulement 22% de ces déchets sont recyclés, taux plus faible que l’Italie, l’Espagne, Israël et la Slovénie !
Selon WWF, les départements méditerranéens ont un système de recyclage moins performant. Dans certaines zones, comme Marseille et la Corse, les déchets finissent, encore, dans des décharges à ciel ouvert !
Le gros de cette pollution plastique « Made in France » provient des activités côtières. 80% des 11 000 tonnes de plastiques qui finissent en Méditerranée sont liées aux activités de tourisme et de loisirs de bord de mer, et à une mauvaise gestion de collecte de ces déchets. Cette concentration de plastiques est, particulièrement, élevée près des villes de Marseille, de Nice et près de la Corse.
Outre un impact sur notre santé, la faune et la flore, cette pollution plastique a un coût important, à cause de débris de plastiques qui se retrouvent dans les moteurs des bateaux, les filets de pêche ou dans les pales d’hélice des bateaux.

Pour Isabelle Autissier, présidente du WWF France,«98% du total est collecté, mais seulement 22% recyclé. Tout le monde parle du recyclage, mais nous ne connaissons pas bien les conditions de la recyclabilité».

Elle ajoute :«L’urgence est de continuer à réduire la consommation de plastique, mais surtout que les industriels proposent autre chose».

Contrairement aux idées reçues, ce sont les océans qui renouvellent l’oxygène de l’atmosphère ? Et, c’est grâce au phytoplancton, ou plancton végétal qui constitue une biomasse bien plus importante que celle des forêts. C’est lui le premier producteur d’oxygène O² et recycleur de gaz carbonique CO² de la planète.
Si rien n’est fait, la production mondiale de déchets plastiques pourrait augmenter de 41 % d’ici 2030 et la quantité accumulée dans l’océan pourrait doubler atteindre 300 millions de tonnes, à cette date.

Bernard BERTUCCO VAN DAMME (PRESSE AGENCE – LA GAZETTE DU VAR)