PARIS : Université d’été du MEDEF, 28 et 29 août 2019

PARIS : L’Université d’été du Medef, rebaptisée pour l’édition 2019  » La Rencontre des Entrepreneurs de France « , se déroule les 28 et 29 août à l’hippodrome de Longchamp.

PRESSEAGENCE

L’organisation patronale a pour cette édition choisi la thématique « No(s) futur(s) », visant à sensibiliser sur les grands enjeux de l’entreprise de demain.
Parmi eux, le devenir du secteur industriel en déclin depuis les années 80 et qui reste confronté à la nécessité d’imaginer son futur dans la compétition internationale. Contrer cette désindustrialisation ne se fera pas sans une évolution profonde de nos modèles de production. Le numérique offre justement cette possibilité grâce à l’IA ou la robotisation, et laisse entrevoir les prémisses d’une industrie 4.0 compétitive.
Face au défi de se réinventer, comment l’industrie française peut-elle profiter du potentiel offert par les dernières innovations numériques ?
Arcure, créée en 2009 par deux ingénieurs, accompagne justement les industriels dans leur transformation numérique. Cette entreprise française utilise l’IA pour révolutionner la sécurité au travail, en particulier la sécurité sur les chantiers et dans les usines. Sa solution, née dans les laboratoires de recherche du CEA : une caméra 3D qui n’est pas sans rappeler Wall-E, le célèbre personnage de Pixar. Installée sur les engins de chantier ou de transport logistique, cette caméra 3D détecte les mouvements autour des véhicules et, grâce à l’IA, fait la différence entre un obstacle humain et un objet, évitant ainsi les accidents. Sa technologie, unique au monde à ce jour, est suffisamment précise pour hiérarchiser les niveaux d’alerte et éviter ainsi les arrêts intempestifs des engins.
Introduit en bourse début 2019, Arcure exporte ses produits made-in-France dans le monde entier, des États-Unis à l’Asie et bien sûr en Europe.

Dans le cadre de cette  » Rencontre des Entrepreneurs de France « , et notamment des événements organisés pendant ces 2 jours (« Quelle entreprise au XXIe siècle ?  » ; « Made in France vs Made in Monde », ces thèmes seront abordés :

Comment l’IA peut-elle permettre à l’industrie française de franchir un nouveau cap ?
Quels sont les freins de la robotisation de notre industrie ?
Pourquoi il ne faut pas craindre le développement de la robotisation dans l’industrie ?
Comment valoriser la recherche et l’innovation dans l’industrie ?
Comment le made-in-France peut-il s’exporter et contribuer au rayonnement technologique de la France ?
Pourquoi Arcure a-t-elle fait le choix du made-in-France ?
Quelles sont les perspectives d’Arcure après son introduction en bourse ?