PARIS : Élections européennes, l’Observatoire du travail indépendant (OTI) interpelle les candidats

PARIS : Élections européennes, l’Observatoire du travail indépendant (OTI) interpelle les candidats sur l’essor des nouvelles formes de travail en Europe.

travaux 11

A l’occasion des élections européennes, déplorant le fait que les enjeux essentiels liés au travail aient été absents des débats télévisés, l’Observatoire du travail indépendant (OTI) est allé à la rencontre des représentants des principales listes candidates aux élections européennes. L’objectif est de connaître leur vision de l’avenir du travail, au regard de l’émergence des nouveaux modèles économiques et de l’essor des nouvelles formes d’emploi en Europe.

Six candidats ont accepté de répondre aux questions de l’OTI :

Guillaume BALAS, député européen, liste citoyenne du Printemps Européen (Génération.s) ;
Anne BRISSAUD, conseillère municipale et métropolitaine de Montpellier (34), liste Union de la Droite et du Centre (les Républicains / les Centristes) ;

Sylvie BRUNET, enseignante et présidente de la section  » Travail et Emploi  » du Conseil économique, social et environnemental (CESE), liste Renaissance (LREM / MoDem / Mouvement radical / Agir) ;
Nicolas DUPONT-AIGNAN, député de l’Essonne (91), liste Le courage de défendre les Français (Debout la France) ;
Louis GISCARD D’ESTAING, maire de Chamalières (63), conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, liste Les Européens (UDI) ;
Marina MESURE, conseillère sociale d’une organisation syndicale européenne, Liste La France insoumise (La France insoumise / Gauche républicaine et socialiste).

Les réponses des candidats en vidéo : https://www.travailindependant.org/elections-europeennes/

Devant les différentes visions qui s’opposent, l’OTI rappelle l’importance d’accompagner la transformation du travail et l’essor des nouvelles formes d’emploi en :

favorisant la liberté des actifs et le passage d’un statut à un autre ;
assurant une protection sociale juste et adaptée des travailleurs indépendants ;
organisant la représentativité des acteurs des nouvelles formes d’emploi ;
développant les outils de formation au travail indépendant ;
levant les freins au développement économique du travail indépendant.

L’OTI poursuit son engagement en faveur du travail indépendant en apportant régulièrement ses contributions au débat et ce, à l’échelle nationale, européenne et internationale. L’Observatoire interviendra prochainement dans le cadre de :
– la Semaine de la protection sociale, organisée par l’Organisation Internationale du Travail, du 24 au 29 novembre 2019 ;
– la présidence française du G7 (sommet à Biarritz du 24 au 26 août 2019) : réflexions sur le numérique, l’innovation et la formation.