CAVALAIRE SUR MER : Cavalaire, terre de running international !

CAVALAIRE SUR MER : Territoire d’exception, le golfe de Saint-Tropez accueille le 2ème Marathon du Golfe, le 31 mars 2019.

1

Mais avant ce rendez-vous mondial, Cavalaire organisait la Christmas Run 2018, une course pour tous, enfants, parents et grands-parents, à l’ambiance festive et conviviale, qui a réuni près de 400 participants.
Samedi 15 décembre, les projecteurs étaient donc tournés vers le Marathon du Golfe 2019. Pour présenter cette épreuve, Philippe Leonelli, le maire de Cavalaire, avait convié des élus dont Sereine Mauborgne, député de la 4ème circonscription, et Eloyse Lesueur-Aymonin, championne du monde du saut en longueur en salle, et double championne d’Europe, qui est la marraine de l’épreuve.

15

Eloyse LESUEUR-AYMONIN, Championne du monde du saut en longueur en salle, et double Championne d’Europe, marraine du 2e Marathon international du Golfe de Saint-Tropez

La double Championne de France de saut en longueur, Championne du monde en salle de la discipline, et au palmarès national très fourni, nous fait l’honneur de soutenir cette manifestation sportive et festive.
Éloyse Lesueur-Aymonin (née le 15 juillet 1988 à Paris) est une athlète française pratiquant le saut en longueur.
Elle devient championne du monde en salle de la discipline en mars 2014 à Sopot après avoir remporté le titre de championne d’Europe en 2012 à Helsinki et en 2014 à Zurich. Elle détient par ailleurs le record de France en salle avec 6,90 m.

11

Elle a commencé par pratiquer la gymnastique dans la ville de Noisiel et elle fut deux fois championne de France benjamine par équipes. En 2000, elle commença ensuite l’athlétisme dans le club de Champs Noisiel Athlétisme (aujourd’hui, le club s’appelle Marne-la-Vallée Athlétisme). Spécialiste du 100 mètres et de l’heptathlon à ses débuts, Eloyse Lesueur se concentre rapidement sur l’épreuve du saut en longueur.
Entrainée par Bertrand Valcin, elle remporte la médaille d’argent des Championnats du monde jeunesse 2005 de Marrakech, compétition mettant aux prises les meilleurs athlètes de moins de dix-sept ans.
Vainqueur de son premier titre national en plein air à Tomblaine en 2006 avec la marque de 6,47 m, la Française se classe deuxième des Championnats d’Europe juniors de 2007 derrière sa compatriote Manuela Galtier.
Le 27 janvier 2008 à Gainesville, en Floride, Eloyse Lesueur établit un nouveau record de France en salle avec la marque de 6,84 m. Cette performance lui offre la possibilité de se rendre aux Championnats du monde en salle de 2008 à Valence où elle termine finalement quatrième du concours (6,60 m). En 2009, Lesueur remporte la médaille de bronze des Championnats d’Europe espoirs de Kaunas grâce à un bond à 6,72 m. La même année, elle participe aux Championnats du monde de Berlin mais est éliminée au stade des qualifications.
En juin 2010, la Française remporte le concours de la longueur des Championnats d’Europe par équipes de Bergen avec 6,78 m4.
En 2011, Éloyse Lesueur termine au pied du podium des Championnats d’Europe en salle de Paris-Bercy avec un bond à 6,59 m. Fin juin à Pierre-Bénite, elle égale son record personnel en plein air de 6,78 m.

Le 18 septembre, elle remporte, à Nice, le Décaième titre de championne de France élite à Valence. Blessée aux ischio-jambiers lors du meeting Areva de Paris-Saint-Denis, mi-juillet, elle déclare forfait pour les Championnats d’Europe de Barcelone
En fin de saison, elle retrouve la compétition à l’occasion du DécaNation et remporte la compétition avec un bond à 6,91 m (+0,8 m/s), établissant son record personnel ainsi que la 4e performance mondiale de la saison.

Championne d’Europe (2012)
En juin 2012, elle prend la 2e place du concours de saut en longueur du Prefontaine Classic d’Eugene, quatrième étape de la Ligue de diamant. Avec un vent légèrement trop fort (+2,1 m/s), elle saute à 6,83 m à son 6e et dernier essai, soit un centimètre moins loin que la Britannique Shara Proctor. Avec cette seconde place, elle devance l’Américaine Brittney Reese, double championne du monde en titre, qui termine à la 7e place (6,48 m).
Le 28 juin 2012, elle remporte la médaille d’or des Championnats d’Europe d’Helsinki avec un saut à 6,81 m, devançant notamment la Biélorusse Volha Sudarava et la Norvégienne Margrethe Renstrøm.
En mars 2013, elle termine deuxième des Championnats d’Europe en salle de Göteborg, battant trois fois consécutivement son record national de 2008, avec des sauts à 6,85, 6,87 puis 6,90 m. Mais au championnat du monde de Moscou, elle ne réussit pas à se qualifier pour la finale (6,39).

2

Titre mondial en salle et européen en plein air (2014)

Éloyse Lesueur remporte les championnats du monde en salle 2014.
Le 9 mars 2014, lors des championnats du monde en salle de Sopot, en Pologne, Éloyse Lesueur remporte la médaille d’or du saut en longueur en établissant la marque de 6,85 m à son quatrième essai, devançant finalement la Britannique Katarina Johnson-Thompson (6,81 m) et la Serbe Ivana Španovi? (6,77 m). Avec cette médaille d’or, la seule décrochée par l’équipe de France durant ces championnats, Lesueur devient le onzième athlète français à remporter un titre mondial  » indoor « , et seulement la troisième athlète féminine après Marie-Pierre Duros sur 3 000 m en 1991 et Muriel Hurtis sur 200 m en 2003.
Lors des championnats d’Europe à Zurich elle remporte l’or avec un saut à 6,85 m, devant la serbe Ivana Španovi? (6,81 m) et la russe Darya Klishina (6,65 m), ce qui lui permet de rester championne d’Europe et de rapporter à la délégation française sa première médaille d’or dans cette compétition.
Le 21 août 2014, lors du meeting de Stockholm, elle réalise une performance à 6,94 m (2 cm de plus que sa meilleure marque) qui lui permet de terminer 2e, mais ce saut n’est pas homologué comme record personnel en raison du vent mesuré (+ 2,6 m/s).

Blessures (2015 – 2016)

Eloyse Lesueur intègre le club du SCO Sainte Marguerite à partir du 1er janvier 2015. Elle décide de faire évoluer sa technique de saut d’un ciseau simple à un ciseau double, décision prise à la suite d’un entretien entre elle, son entraîneur Renaud Longuèvre et l’ancien athlète Carl Lewis :  » J’avais tendance à décélérer sur la fin de course car le ciseau simple m’obligeait à fixer mes segments et ce n’était pas en corrélation avec la fin de course, qui est censée vous donner de la vitesse et de la fréquence. Le double ciseau est dans la continuité de la course d’élan. Cela permet d’éviter d’allonger, d’avoir les épaules en arrière. Quand vous me verrez sauter, vous verrez qu’il y a beaucoup moins de déperdition de vitesse.  » Cette technique demandant un temps d’adaptation, elle explique que son ambition prioritaire est le tournoi olympique de 2016 plus que la saison 2015, année où elle souhaite également disputer le 60 mètres.
En mai 2015, au cours d’un entraînement, Lesueur se blesse et est atteinte d’une rupture du ligament croisé postérieur du genou droit. Cette blessure l’empêche de pouvoir participer aux championnats du monde d’athlétisme de 2015. De retour à l’entraînement, elle modifie en octobre 2015 sa structure : Laurence Bilyet Teddy Tamgho deviennent ses entraîneurs à la place de Renaud Longuèvre. Bily s’occupe tout particulièrement de sa course d’élan, Tamgho de sa technique de saut.
Elle lance officiellement sa saison 2016 le 24 juin lors des Championnats de France d’Angers où elle se classe 3e avec un saut à 6,34 m puis remporte le DécaNation avec 6,57 m.

02

Retour et essai au triple saut (2017)

Le 7 mai 2017, elle participe au premier tour des Interclubs sur le triple saut, signant une performance convaincante de 13,89 m (+ 3,4 m/s). Deux semaines plus tard, lors du second tour, elle dépasse la barrière des 14 mètres en réalisant 14,10 m (+ 1,2 m/s). Elle n’est plus qu’à quinze centimètres des minimas (14,25 m) fixés pour les Championnats du monde de Londres.
Le 4 juillet, elle fait son retour sur le saut en longueur à l’occasion du meeting de Székesfehérvár : elle se classe 3e du concours et réalise 6,65 m, son meilleur saut en plein air depuis 2014. Le 14 juillet, elle remporte les Championnats de France se déroulant à Marseille avec un saut à 6,93m. Néanmoins, cette performance ne lui permet pas de réaliser les minimas pour les mondiaux de Londres (6,75 m) en raison d’un vent trop fort (+ 4,3 m/s). Deux jours plus tard, elle devient vice-championne de France sur le triple saut avec 14,04 m après un abandon après le troisième essai.
Le 18 juillet 2017, la FFA la sélectionne pour participer aux Championnats du monde de Londres sur le triple saut. Le lendemain, elle s’impose au meeting de Liège avec 6,66 m, échouant toujours aux minimas pour Londres. Le 29 juillet, l’IAAF la sélectionne également pour le saut en longueur aux championnats du monde. Malheureusement, elle est obligée de déclarer forfait le 2 août suite à une blessure au pied contractée lors du triple saut aux Championnats de France.

Saison 2018

Le 18 février 2018, Eloyse Lesueur remporte le titre national du saut en longueur en salle avec un saut à 6,69 m, la 6e meilleure performance mondiale de l’hiver. Sélectionnée pour les championnats du monde en salle de Birmingham, elle termine à la 12e place de la finale avec un meilleur bond à 6,34 m.
Lors de la saison estivale, la française débute par une performance de 6,58 m (- 0,7 m/s) à l’occasion du premier tour des Interclubs à Aubagne, qu’elle confirme lors des Manchester City Games (+ 1,9 m/s). Au deuxième tour des Interclubs, à Grenoble, elle saute 6,65 m trop venté (+ 2,3 m/s) et 6,61 m de manière légale. Le 8 juin, à Pierre-Bénite, elle atteint les minimas pour les championnats d’Europe de Berlin en retombant à 6,71 m (+ 0,6 m/s).
Le 16 juin, lors du Meeting d’athlétisme de Marseille, Eloyse Lesueur réalise son meilleur saut depuis 2014 en terminant 2e du concours avec 6,80 m (+ 1,2 m/s), derrière la championne olympique du triple saut Caterine Ibargüen, auteure de 6,87 m.

Reconversion

En parallèle de sa carrière sportive et dans le cadre du pacte de performance Eloyse Lesueur travaille pour la société Ippon Technologies.

5

Lors de la présentation, Philippe Leonelli a eu une pensée émue pour Martine Canapa, récemment décédée. La DGS de l’intercommunalité était la cheville ouvrière du Marathon : « Sans elle, je n’y serai jamais arrivé ». Puis, Laurent Petit, élu en charge des sports à la ville de Saint-Tropez, a noté : « La course à pied est l’un des rares sports ou l’amateur côtoie le professionnel, mais à bonne distance » !

4

Enfin, Sereine Mauborgne s’est félicitée : « Le marathon, c’est l’excellence de la course à pied. Sans oublier le sport santé qui permet de retrouver le goût de se mouvoir. Une activité pour laquelle le golfe de Saint-Tropez est en pointe. Le sport santé, nous l’avons développé avec Sport sur Ordonnance. Nous avons réussi à faire d’énormes progrès pour rediriger vers le sport et les activités sportives, des personnes qui étaient éloignées du sport, en permettaant de retrouver le goût du sport ».

12

Pour 2019, les organisateurs tablent sur le même niveau de participation qu’en 2018, à savoir au moins 4 500 coureurs.

Coup d’envoi de la deuxième édition le 31 mars prochain !

Le 31 mars prochain, le Golfe de Saint-Tropez vivra au rythme du Marathon International du Golfe de Saint-Tropez ! Au programme de ce marathon, un parcours unique au monde associant bord de mer, vignobles, collines et garrigue où les concurrents pourront déguster les spécialités gastronomiques de la région ! Ce week-end sera aussi l’occasion de fêter ensemble le passage à l’heure d’été !

Informations générales

Date : dimanche 31 mars 2019
Départ : 8h00 à Sainte-Maxime – Pont du Préconil
Arrivée : Cavalaire – Maison de la Mer
Les villes traversées
Sainte-Maxime / Grimaud / Cogolin / Gassin / Saint-Tropez / Ramatuelle / La Croix-Valmer / Cavalairesur-Mer
1 événement pour 4 distances
-Marathon : 42.195 km
42.185 km au départ du Pont du Préconil à Sainte-Maxime en traversant le mythique Saint-Tropez à miparcours avant de rejoindre l’arrivée à Cavalaire-sur-Mer.
-Nouveauté : TransGolfe : Sainte-Maxime -> Saint-Tropez
18.5 km de Sainte-Maxime à Saint-Tropez, ce parcours plat, 80% bord de mer, vous permettra de participer à la fête dans une ambiance conviviale et festive où vous pourrez déguster les spécialités de la région.
-2×21 km : à chacun son semi !
Le format du 2×21 km offre la possibilité à chacun de courir son semi-marathon et de partager la victoire de son binôme à l’arrivée !
Relais 1 : Sainte-Maxime / Saint-Tropez (villes traversées : Grimaud, Cogolin, Gassin)
Relais 2 : Saint-Tropez / Cavalaire-sur-Mer (villes traversées : Ramatuelle, La Croix-Valmer)
-Marathon Relais : à 4, 6 ou 7 co-équipiers !
Quelle que soit son expérience sur course ou selon ses objectifs, chacun peut participer à l’expérience d’un marathon en optant pour la formule en relais !

La Communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez est un territoire d’exception et de renommée mondiale.

Elle est composée de douze communes :

Sainte-Maxime – Ville de départ
Cité la plus importante du Golfe, Sainte-Maxime est une commune en plein développement, qui a su habilement mêler l’attractivité touristique et l’essor économique. Sainte-Maxime bouge toute l’année et propose aux beaux jours de multiples animations qui en font une des stations les plus vivantes de la Côte d’Azur.

Grimaud – KM 2
Village médiéval dominé par les ruines de son château, Grimaud a su conserver l’authenticité de son terroir, où forêt et vignobles se confondent. Cité moderne, elle compte avec Port-Grimaud un des fleurons de l’architecture du XXème siècle. Commune active, elle dispose d’un parc d’activités immense et d’un littoral très animé.

Cogolin – KM 12,5
Cité centrale du golfe, Cogolin est une ville animée toute l’année, avec des entreprises et des commerces nombreux et dynamiques. Elle dispose d’une façade maritime très vivante, avec Port-Cogolin et les Marines de Cogolin. Cœur du golfe, Cogolin est aussi riche en patrimoine et traditions.

Gassin – KM 13,3
Des hauteurs du vieux village, on découvre une des plus belles vues du Golfe : Gassin est comme une citadelle dominant les collines la mer. Son territoire, très vaste, s’étend aussi sur la plaine, avec des pôles d’activité nombreux, un important vignoble et un bord de mer apprécié.

Saint-Tropez – KM 17,1
Est-il besoin de présenter Saint-Tropez ? Cité des stars, des fêtes et d’événements pas comme les autres, Saint-Tropez brille dans le monde entier. C’est aussi un village ancré dans ses traditions, son histoire multi séculaire et l’identité bien affirmée. Un bijou éclatant.

Ramatuelle – KM 23
La plage de Pampelonne, les caps Camarat et Taillat, la forêt et les vignobles sont l’ADN de Ramatuelle, qui a su rester authentique et rurale, préservée et mise en valeur avec cet environnement exceptionnel qui draine des milliers de visiteurs chaque année.

La Croix-Valmer- KM 33
Commune très attractive, La Croix Valmer se situe au carrefour de nombreux déplacements. Son centre-ville, avec ses commerces, est réputé pour son marché dominical. Le bord de mer est une perle, avec le cap Lardier, la baie de Gigaro et la plage du Débarquement.

Cavalaire-sur-Mer – KM 40,7
Station balnéaire de tourisme, Cavalaire est nichée au creux d’une large baie formant un paysage magnifique avec une longue plage de sable fin, un port de plaisance et un littoral plus sauvage à l’ouest. De nombreux événements y sont organisés toute l’année, axés notamment autour de la mer et des sports nautiques.

La Garde-Freinet
Poste d’observation dominant le massif des Maures, La Garde-Freinet est tournée vers le centre Var comme vers le Golfe, mais elle fait partie à part entière de ce territoire où la forêt descend vers la mer.
Riche d’un patrimoine très dense, la commune est restée très attachée à sa ruralité.

La Môle
Porte d’entrée du Golfe en venant de l’Ouest-Var, La Môle a grandi, au cœur d’une plaine de vignobles et de forêt, dans un environnement superbe et préservé. Le barrage de la Verne d’un côté, l’aérodrome de l’autre témoignent du dynamisme de la commune inscrite dans le futur.

Le Plan de la Tour
Commune rurale comptant de nombreux hameaux disséminés dans la campagne, Le Plan de la Tour est le poumon vert du Golfe, en retrait de l’effervescence du bord de mer. Village vivant, il accueille toute l’année des événements qui portent l’empreinte des traditions provençales.

Le Rayol-Canadel-sur-Mer
Du haut du col du Canadel, la vue sur la mer et les îles d’Hyères est paradisiaque. Les villages du Rayol et du Canadel réunis forment une commune touristique de premier plan, posée sur la corniche des Maures au paysage exceptionnel. Comme un jardin dans la mer…

Un événement festif et animé

L’organisation met un point d’honneur à offrir à tous les participants un événement sportif réussi mais surtout animé et festif tout au long de ces 42 km et même au-delà ! Les coureurs pourront ainsi profiter d’animations musicales sur le parcours mais aussi déguster les meilleurs crus de la région et les meilleures
spécialités gastronomiques comme la mythique tarte tropézienne !
Sur le village Running Expo, avec le concours du ‘Domaine de la Pertuade’, du ‘Domaine Bertaud Belieu et du Domaine Val d’Astier, chaque participant de cette première édition du Marathon recevra au retrait de son dossard sa bouteille de rosé de la cuvée du Marathon International du Golfe de Saint-Tropez !
Courir oui mais déguisé(e) !
Plus qu’un simple marathon, le Marathon International du Golfe de Saint-Tropez sera une belle et grande fête pour tous et proposera à chacun de courir déguisé pour que l’esprit de la fête et de la bonne humeur soit au rendez-vous ! Les vainqueurs du déguisement le plus créatif, du meilleur couple et du meilleur groupe seront déterminés à l’arrivée.

Breakfast Run
Une mise en jambe conviviale !

Samedi 30 mars, à 10h00, veille de l’épreuve, le Marathon International du Golfe de Saint-Tropez propose une séance pour s’échauffer avant le grand départ ! Cette session de quelques kilomètres est gratuite et ouverte à tous, quel que soit son niveau ! Convivialité et bonne humeur seront au rendez-vous ! Au retour, les heureux participants pourront récupérer de leurs efforts en dégustant un délicieux petit déjeuner offert par l’organisation !
Rendez-vous samedi 30 mars à 10h00 devant le village Running Expo Marathon !
Meneurs d’allure
Gardez la bonne allure !
7 meneurs d’allure seront présents pour cette première édition ! Ces 7 temps de référence (3h30’, 3h45’, 4h00’, 4h15’, 4h30’, 4h45’ et 5h00’) permettront aux participants de boucler leur marathon en fonction de leur objectif de course. Ces meneurs d’allure seront identifiables par de grandes flammes.

Gilles CARVOYEUR (PRESSE AGENCE – LA GAZETTE du VAR)