TOULON : Ordre National du Mérite – Françoise DUMONT distinguée pour son parcours exceptionnel

TOULON : C’est la voix chargée d’émotion que Yannick Chenevard a prononcé la phrase rituelle : « Madame François Dumont, au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous faisons chevalier de l’ordre national du Mérite ».

3

La cérémonie s’est déroulée, ce vendredi 8 juin 2018, dans les salons d’honneur du Conseil Départemental du Var, en présence de Hubert Falco, ancien ministre et maire de Toulon, Jean-Luc Videlaine, préfet du Var et Marc Giraud, président du Conseil départemental.
Benjamine d’une famille de 8 enfants, Françoise Dumont a été élevée dans le respect de l’autre, dans le respect de la parole donnée, avec loyauté et fidélité aux engagements pris.
En effet, dernière d’une famille de huit enfants, sa maman, née en Pologne, est arrivée en France en 1930, ses parents ayant obtenu un contrat de travail dans les mines de charbon du centre de la France, en échange d’un logis et de la nationalité française.

2

Comme l’a souhaité le général de Gaulle, à l’initiative de cet ordre national, et comme l’a rappelé, récemment, le Grand Chancelier, la reconnaissance du mérite n’est pas pas un aboutissement ou une fin. Au contraire, il s’agit d’une étape qui invite les bénéficiaires à savoir prospérer dans leurs actions et leurs réalisations, au service collectif de l’intérêt général de notre pays.

Faisant le panégyrique de la récipiendaire, Yannick Chenevard a rappelé son parcours :« Son papa, issu d’une famille ouvrière, a toujours beaucoup travaillé pour que rien ne manque à la maison et que les enfants puissent faire les études qu’ils désirent. Françoise a été élevée dans le respect de son pays et de ses valeurs. Sa maman lui répétant constamment : « Tu dois respecter et aimer le pays qui te nourrit ». Tandis que son père lui a enseigné qu’il n’y a pas de réussite sans travail ni investissement ».

4

Le vice-président de la Région a ajouté : « Après des études tournées vers le tourisme et de nombreuses responsabilités dans ce secteur, notamment en occupant le poste de directrice du Palais des congrès de Saint-Raphaël et de directrice adjointe de l’Office du Tourisme. Vous avez été administrateur du Canal de Provence, puis élue conseillère générale en 2004 ».

C’est le point de départ d’une vie politique bien remplie : Vice-présidente du Conseil Général en 2008, elle est réélue Conseillère Générale en 2011, puis Conseillère Départementale en 2015, installée comme 2ème vice-présidente par le président Marc Giraud. En 2011, l’élection de Jean-Louis Masson, comme député du Var, impose à ce dernier de quitter l’exécutif départemental. Sur proposition du président du Conseil Départemental, Françoise Dumont est élue 1ère vice-présidente.
Depuis 2015, elle préside le SDIS tout en étant impliquée dans de nombreux projets avec l’ensemble du conseil d’administration, le directeur, l’État-major, les officiers, sous-officiers caporaux et sapeurs. Enfin, depuis 2008, elle est élue de la commune de Saint-Raphaël dont elle fût la première adjointe.

7

Yannick Chenevard a repris : « Travaillant vos dossiers, gérant avec diplomatie, écoute, souplesse des sujets qui induisent parfois, tensions inévitables, explications soutenues, manifestations, (ce qui est le lot des personnes qui choisissent le service public) vous ne négligez jamais la part de l’humain dans vos décisions. Pour préparer ce moment solennel il y a quelques jours vous me disiez : « Je sais que ma réussite passe par celle des autres, j’ai donc à cœur de mettre mes collaborateurs en avant ».

L’élu de Toulon a conclu par une citation d’Albert Camus, qui convient parfaitement à la récipiendaire : « Mais qu’est-ce que le bonheur sinon le simple accord entre un être et l’existence qu’il mène » ?

Françoise Dumont a presque rougi devant autant d’éloges et le rappel de l’histoire de sa famille.

Elle a déclaré : « C’est avec émotion, honneur et fierté que je reçois cette distinction nationale qui est une magnifique reconnaissance pour les années d’engagement au service de ma ville, de mon département de ma région et de mon pays ».

9

L’élue du Var a ajouté : « Cette distinction me rend effectivement fière car j’ai toujours considéré que servir mes concitoyens constituait une chance et un privilège » (…).

Pour la 1ère vice-présidente du Conseil Départemental :« Être élue est un honneur, servir le Var et les Varois est une chance extraordinaire, travailler à améliorer le quotidien de mon prochain est un réel privilège.
Je m’engage pour le développement économique à travers le tourisme. Je m’engage pour la sécurité des Varois à travers le SDIS et je sais qu’il y a un lien étroit entre sécurité civile et tourisme puisqu’un département préservé et protégé est un département dont le tourisme prospère ».

11

12

La présidente de Var Tourisme a expliqué à son parterre d’invités : « Le Var est une pépite que je veux, à mon niveau, contribuer à développer en harmonie avec les attentes de nos concitoyens, sans conservatisme, avec pragmatisme et en pensant, ensemble, à avec notre temps. Ce qui est bon pour mon département me passionne ce qui permet d’y développer l’emploi et l’économie m’enthousiasme et j’ai conscience, comme chacun d’entre-vous, d’exercer cette mission extraordinaire de pourvoir travailler pour le futur » (…)

17

Selon la présidente du SDIS : « Le Var est aussi un joyau pour la France, très convoité et élus et responsables publiques que nous sommes, avons la responsabilité d’en faire un modèle de développement, de protection, de préservation mais aussi de qualité de vie pour les résidents et les visiteurs. Au delà du témoignage que je reçois, ma volonté est d’adresser un message de reconnaissance à tous ceux qui s’engagent pour les autres, élus mais aussi chefs d’entreprise, présidents d’associations, bénévoles au quotidien et bien sûr nos sapeurs-pompiers. Nous partageons tous les mêmes valeurs ».

14

Françoise Dumont est consciente de cet engagement de tous :« Chacun à votre niveau, vous contribuez à développer notre territoire, à faire qu’on y vive bien, que les équilibres y soient respectés, que nos anciens y vieillissent légitimement en paix et sereinement, tandis que nos jeunes y préparent leur avenir, que nos actifs y mènent activité et carrière , répondant à leurs attentes et que l’on tende la main à tous ceux que la vie a malmenés parfois ».

« Nous le savons, les bienfaits et le progrès ne prennent dimension que s’ils sont justes et équitables pour tous. Nous savons ue travailler pour aujourd’hui et préparer nos lendemains ne peuvent s’exonérer d’hier ou l’ignorer. Le passé est un présent pour l’avenir ».

16

Une chose est sûre : François Dumont est attachée à la richesse et au respect de nos fondations pour appréhender et installer évolution et modernité.
Les dossiers et projets qu’elle a initié et mené à la réussite ont toujours été animés de ce réalisme. La tâche est parfois rude, certes, elle est un combat de chaque jour passionnant.

Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR (PRESSE AGENCE – LA GAZETTE du VAR)