FOS SUR MER : Convois ITER, la plus grande rampe d’embarquement jamais construite en France

FOS SUR MER : Aujourd’hui, un test grandeur nature de la nouvelle rampe d’embarquement conçue dans le cadre de l’aménagement de l’itinéraire pour l’acheminement de pièces hors norme, à l’instar des composants ITER, a été organisé dans le port de Marseille Fos avec succès.

Rampe RoRo inauguration 200917 048 bd

Cette rampe RO-RO (roll-on/ roll-off) permet d’embarquer directement des composants de taille très exceptionnelle. La rampe doit en outre supporter la charge de composants, impressionnants aussi bien par leurs dimensions que par leur masse (jusqu’à 800 tonnes). En tant que responsable de la maintenance de l’itinéraire ITER, l’Agence ITER France a initié un partenariat avec la compagnie fluviale de transport (CFT), SOSERSID, DAHER et le Grand port maritime de Marseille pour la réalisation de cet ouvrage maritime exceptionnel, la plus grande rampe d’embarquement de ce type jamais conçue en France. La mise en service de la nouvelle rampe roll-on/roll-off (appelée rampe RO-RO) au sein du Grand port maritime de Marseille (GPMM), ce 20 septembre 2017, constitue un jalon essentiel des engagements pris par la France, et mis en œuvre par l’Agence ITER France, pour l’accueil d’ITER en France. Elle a été empruntée, pour la première fois, par quatre longues remorques qui transporteront chacune un puissant transformateur électrique (de 128 tonnes) provenant de Chine. La rampe a servi d’embarquement RO-RO à bord de la Béluga 2, une barge mise en place par la Compagnie Fluviale de Transport (CFT). Il s’agit du tout 1er voyage en France pour cette barge qui intègre le programme ITER après une carrière au service de projets de construction de plateformes pétrolières en mer Caspienne.

La rampe en quelques chiffres :

Largeur totale 28,6 m (dont 25,4 m de largeur utile)
Une longueur de 17,8 m avec un tirant d’eau de 5,5 mètres
150 colis vont transiter par le quai entre 2017 et 2023
Budget : 2,7 millions d’euros
Durée des travaux : 1 an

Convoi du 25 au 27 septembre 2017

Dimensions du convoi (hors tout)
Longueur : 26,81 mètres
Largeur : 3,85m
Hauteur : 4,35m
Poids : 192,5t

D’ici à 2023, ce sont près de 200 composants en provenance des 35 Etats-membres d’ITER qui transiteront sur cette rampe ; les plus imposants (800 tonnes) sont attendus dès 2018. Elle permet d’assurer leur transport maritime depuis le quai d’escale à Fos-sur-Mer jusqu’au port de la Pointe à Berre avant d’emprunter un itinéraire routier de 104 km qui permet de relier Berre à Cadarache.
La réalisation de cette rampe RO-RO repose sur une solide coopération régionale : le Port de Marseille Fos, maître d’œuvre et propriétaire de la rampe, Sosersid, spécialiste de la manutention portuaire, CFT, opérateur de Barge colis lourds et l’Agence Iter France en tant que responsable de la maintenance de l’itinéraire ITER et le groupe DAHER en charge du contrat de Global Logistics Provider du projet ITER depuis 2012. Ces partenaires disposent désormais d’un équipement maritime exceptionnel qui répond à des besoins polyvalents. Ainsi, les barges rhodaniennes auront aussi la possibilité d’accoster sur cet ouvrage selon la technique d’échouage, propre aux ports du Rhône. Techniquement, cela se traduit par l’ajout d’un insert permettant de transformer un quai droit en un quai à marches où les barges colis lourds pourront  » beacher « .

« La mise en service de cette rampe d’embarquement constitue un jalon essentiel des engagements de la France pour ITER, la plus grande coopération de recherche internationale sur l’énergie de fusion ». Jacques Vayron, directeur de l’Agence ITER France.

 » Cette nouvelle étape, dans un projet aussi passionnant et complexe que celui d’ITER, nous a permis de mettre en œuvre nos savoir-faire techniques portant sur la conception et la construction d’un ouvrage spécifique et unique en France ainsi que sur le pilotage de projet. Nous sommes particulièrement fiers aujourd’hui de voir ce premier test grandeur nature aboutir avec succès grâce notamment à la collaboration avec des partenaires de confiance. «  Hervé De Chillaz, Senior Vice-Président – Business Unit Technologies Avancées DAHER.

À propos de DAHER – www.daher.com

DAHER est un équipementier qui développe des Systèmes Industriels Intégrés pour l’aéronautique et les technologies avancées.
En associant ses savoir-faire de fabrication industrielle, ingénierie des produits et des process, logistique et transport, et services industriels, DAHER conçoit et développe des solutions à valeur ajoutée pour ses partenaires industriels, qui bénéficient de cette convergence d’industrie et de services. DAHER affirme son leadership sur cinq domaines d’activités : constructeur d’avions, aérostructures et systèmes, logistique intégrée, services nucléaires et vannes.
En 2016, DAHER réalise un chiffre d’affaires supérieur à un milliard d’euros et son carnet de commandes représente environ 3 années de chiffre d’affaires. Tourné vers l’innovation depuis sa création en 1863, DAHER s’impose aujourd’hui comme l’un des acteurs majeurs de l’usine du futur, l’usine 4.0.

DAHER est également sur les réseaux sociaux : @DAHER_official

À propos de l’Agence ITER France – www.itercadarache.org
La France s’est engagée à accueillir ITER sur son territoire en 2005 et à faire en sorte que cet accueil soit optimal. Les missions de l’Agence ITER France (CEA) sont aussi vastes que variées : de l’accueil des personnels d’ITER Organization, à la collecte des fonds français destinés au financement d’ITER et l’information des entreprises françaises sur l’avancement du programme, à la maintenance de l’itinéraire ITER. Elle assure également la mise en oeuvre des mesures compensatoires aux opérations de défrichement réalisés lors de l’aménagement du site (2007-2010) et joue un rôle de catalyseur dans des projets d’aménagements sur le territoire, comme pour le désenclavement des accès des sites du CEA et ITER à Cadarache empruntés par plus de 10 000 personnes chaque jour et la réalisation de la rampe RO-RO au port de Fos-sur-Mer mise en service le 20 septembre 2017.
Relations presse : Sylvie André-Mitsialis
Mail : sylvie.andre@cea.fr – Tél : 06 81 68 93 45

À propos de SOSERSID – www.sosersid.com

Située au cœur de la Méditerranée nord occidentale, au carrefour des axes de transport maritime, Fos-sur-Mer est un port d’escales hebdomadaires dans une zone fortement industrialisée. Spécialisée dans la manutention de produits sidérurgiques, SOSERSID s’est naturellement imposée dans ce paysage industrialo-portuaire. Bâtie grâce aux compétences des hommes et femmes qui y travaillent chaque jour pour accroître sa position sur le marché portuaire, SOSERSID est devenu un acteur clé en se spécialisant dans les produits conventionnels, les colis lourds et bien-sûr l’acier, qui reste son savoir-faire. Dans un contexte international marqué par un souci constant d’amélioration de la productivité portuaire, nous attachons la plus grande importance à l’investissement dans nos équipements, les demandes spécifiques des entreprises et les exigences du marché performants ainsi que la formation régulière de nos équipes aux normes de sécurité et aux bonnes pratiques dans le respect des meilleurs standards environnementaux. SOSERSID s’impose donc aujourd’hui comme l’un des acteurs principaux de la manutention de colis lourds, conventionnels (Breakbulk) dans le bassin méditerranéen.

A propos du port de Marseille Fos – http://www.marseille-port.fr

Idéalement situé sur les rives de la Méditerranée, le Port de Marseille Fos, 1er port français avec un trafic annuel de 81 millions de tonnes en 2016, offre un accès privilégié aux marchés français et européens.
Il se positionne comme un port polyvalent : marchandises diverses, hydrocarbures, vracs solides, vracs liquides, passagers et réparation navale. Le conteneur y connait une progression supérieure pour la 2ème année consécutive à la moyenne des ports européens et français.
Sur la zone industrialo-portuaire de Fos, le port bénéficie d’une capacité totale d’un million de m² d’entrepôts logistiques et de la présence de 35 entreprises industrielles. Il gère également 3 000 hectares d’espaces naturels sur les 10 000 que compte la zone portuaire de Fos. Avec la plateforme industrielle et d’innovation PIICTO, le port œuvre à la consolidation de l’écosystème industriel existant et accueille des projets de recherche avancée dans les filières de la diversification énergétique (CO2, hydrogène, power to gas, bio-raffinage…). Il augmente ainsi l’attractivité du territoire pour l’accueil de nouvelles activités.

LE PORT EN CHIFFRES

1er port de France et 2ème de Méditerranée (en tonnages marchandises)
1er port de croisières de France, au top 5 des ports de Méditerranée
1 bassin portuaire dans la ville de Marseille – 400 hectares
1 zone industrialo- portuaire à Fos – 10 000 hectares soit la surface de la ville de Paris
41 500 emplois directs et indirects dont 1 000 pour l’établissement portuaire
400 ports mondiaux desservis
22 escales de navires par jour en moyenne