TOULON : AG du CLUB de la PRESSE 83 :  » Deux ans après nous sommes plus que jamais Charlie »

TOULON : Nous publions le compte-rendu de l’AG du 5 janvier du Club de la Presse 83.

charlie anniversaire

Au menu : Rapport moral, rapport financier, feuille de présence et déroulement de l’AG. Les activités du club de la presse continuent de plus belle cette année et préparent le prochain Apéro Liberté, « L’Etat du Monde » avec Jérôme Fénoglio, directeur du journal « Le Monde ».

Pour Dominique DABIN, président :  » Deux ans après nous sommes plus que jamais Charlie ».

« Et plus que jamais ce symbole nourrit nos vœux pour la liberté d’expression d’une presse bien malmenée, pour l’indépendance des journalistes dont beaucoup résistent même si certains renoncent  » : à l’aube d’une année qui s’annonce encore délicate pour nos professions, le président Dominique DABIN a rappelé que  » l’insolence est préférable à la servilité, une presse debout à une presse couchée sous les despotes qu’ils soient politiques, militaires ou économiques. Alors croisons les doigts… « 

Et le Président de dresser le bilan de l’exercice 2016 ouvert par un débat sur la liberté d’expression à l’occasion du premier anniversaire de Charlie : » l’an dernier, nous avions regretté de ne pas avoir su capitaliser le succès du congrès national d’avril 2015 à Porquerolles. Mais cette assemblée générale avait aussi marqué, avec le passage de Pascal Manoukian, ancien patron de CAPA et auteur du livre  » Les Echoués « , le début timide de nos Apéros Liberté. Depuis, ils sont devenus notre marque de fabrique. Grâce à une communication revue et corrigée par Nathalie Barrère, le petit Apéro est devenu grand. Enfin presque ! Il y a eu les apéros pros : sureté aérienne à Cavalaire ; presse locale au Rhino ; Laurent Mauduit au Petit Toulon. Il y a eu les Apéros amicaux : Bacchus à Toulon ; Woodland aux Chênes Verts au Beausset. Il y a eu l’Apéro dédié au souvenir d’Aurélie lors des 6èmes rencontres littéraires de Cavalaire. Et ce n’est pas tout : nous sommes intervenus dans les établissements scolaires, nous avons amélioré l’animation du site, nous avons suivi une formation aux réseaux , nous avons participé aux réunions de l’Union et au 50ème anniversaire du club de Marseille etc « . Ce bilan qui illustre bien la nouvelle dynamique du club a été l’occasion pour Dominique Dabin de souligner le travail de la petite équipe qui l’anime  » avec réussite, enthousiasme, compétence. Elle n’est jamais à court d’idées et elle est toujours souriante. Cela ne l’empêche pas de critiquer certains choix, quelques écrits ou une communication parfois défaillante. Cela prouve qu’elle est bien vivante. Bravo et merci à elle « .

Ce fut l’occasion pour Dominique Dabin de préciser sa position : le club se doit de soutenir les projets intéressants et cohérents portés au niveau varois par des professionnels en matière d’information, de communication et d’édition. Et le Président d’inviter le Club à poursuivre sur cette dynamique en proposant quelques objectifs :

– Participer à la fête de la presse envisagée au niveau national pour rassembler les médias qui réussissent, leurs parcours, leurs expériences. C’est le dernier espoir de voir l’Union des clubs survivre à son déclin. On sera fixé lors des Assises du journalisme à Tours.
– Tisser des liens forts avec Marseille et Nice et organiser des événements en commun.
– Renforcer nos outils de communication : réseaux, site, fichier, listing etc.
– Conserver la gratuité de nos Apéros pour nos membres mais penser à une carte temporaire pour les autres invités.
– Envisager d’employer un stagiaire à temps partiel afin de muscler l’organisation et la communication de nos événements. Une démarche auprès d’une école marseillaise sera menée prochainement.
– En attendant l’avenir proche s’écrit le 28 janvier aux rencontres littéraires de Cavalaire et le lundi 6 février à Toulon avec un Apéro Liberté sur  » l’état du Monde  » par Jérôme Fénoglio, le directeur du journal  » Le Monde « …

Et de conclure :  » Après la ratification du nouveau bureau, chacun sera invité à participer à la feuille de route générale et à proposer des idées d’Apéro Liberté!  » !

Présents : Nathalie Barrere-Andrieu, Conrad Eberhaerd, Pascale Maes, Dominique Pedinielli, Daniel Bombert, Michel Leterreux, Jacqueline Maurette, Marie-Pierre Dupasquier-Damaniez, Patrice Maggio, Patrick Issartier, Brigitte Pailhes, Dominique Dabin, Philippe Tallois, Marie-Hélène Loubatie, Gérard Normand, André Baudin, Dominique Blanc, Yves Merens, Félix Golési.
Excusés : Jean-Marie De Peretti, Fabrice Le Ru, Bruno Boigontier, Jean-Philippe Lamarche, Sandrine Caputo, Laurent Cordina.

Assemblée Générale :

L’assemblée générale approuve à l’unanimité le rapport moral et le rapport financier. Pour maintenir la gratuité des apéros liberté, qui s’avèrent être un élément dynamique et fédérateur de la vie du club, la cotisation annuelle est augmentée de dix euros, soit 40 € pour les journalistes et 60 € pour les communicants. Les autres cotisations : entreprises média-communication (100 et 200 €), étudiants, demandeurs d’emplois (15€) restent inchangées. Elle élit un nouveau conseil d’administration de 12 membres prévus par les statuts :
Nouveau C A : Nathalie Barrere-Andrieu, Dominique Dabin, Marie-Pierre Dupasquier, Conrad Eberhaerd, Patrick Issartier, Jean Philippe Lamarche, Michel Leterreux, Yves Merens, Patrice Maggio, Gérard Normand, Dominique Pedinielli, Jean-Marie de Peretti.

Ce nouveau conseil d’administration procède à l’élection du bureau :
Nouveau Bureau :-Président : Dominique Dabin
-Trésorier : Patrick Issartier
-Secrétaire Général : Gérard Normand

Le président s’adjoint trois vice-présidents parmi les membres du conseil d’administration :

– Dominique Pedinielli (Chargée des relations avec la presse et des opérations spéciales)
-Yves Merens (Chargé des relations extérieures et des partenariats)
-Jean Marie de Peretti : (Chargé des relations avec Reporters sans Frontières)

Hors C A : Fabrice Le Ru accepte d’être notre ambassadeur auprès du club de la presse Marseille-Provence, dont il est adhérent, dans le but d’aider au développement des synergies envisagées avec son président Michel Couartou, lors de notre rencontre en décembre. Dans la même optique, Philippe Tallois, qui travaille pour Radio Monte-Carlo et habite Cannes, accepte la même mission auprès du club de la presse Nice-Méditerranée 06.