PARIS : nod-A décrypte le Corporate Hacking en 10 mots

PARIS : nod-A, l’entreprise innovante qui réinvente la culture du travail, dévoile les 10 mots à adopter pour  » hacker  » l’entreprise.

logopresseagence-001-02

Le  » corporate hacking  » est un concept novateur et révolutionnaire sur le point de changer notre rapport au travail, comme l’ont fait avant lui les petits génies de la programmation dans le monde informatique. Pour les entreprises, il se présente d’emblée comme un désir de produire de nouvelles idées dans les entreprises et, pour les collaborateurs, comme un moyen de redonner du sens à leur travail… quitte à faire fi des règles en place quand cela est nécessaire. Mais, pour y arriver, il est d’abord utile de comprendre ce nouvel univers dont le langage anglicisé peut surprendre.

Bore-out, Cabinet fantôme, Makestorming, Hackaton… le vocabulaire pour faire évoluer les modes de travail en organisation est loin d’être exhaustif. Pour se familiariser avec ces nouveaux concepts, nod-A, l’entreprise française innovante qui réinvente la culture du travail liste 10 mots à connaître si l’on souhaite réussir sa transformation digitale comme un  » corporate hacker « .
Bore-out
L’épuisement professionnel peut venir du stress et du surmenage, on parle alors de burn-out. Il peut venir aussi de l’ennui et du manque de sens dans le travail : on parle alors de bore-out. Les conséquences sur la santé morale et physique des salariés sont tout aussi importantes. « 

Bottom-up
Les approches bottom-up (ou  » ascendantes « ) sont des manières de fonctionner qui partent des perceptions et des initiatives du terrain, et impliquent les échelons hiérarchiques les moins élevés jusqu’à ce que la réflexion, progressivement enrichie, remonte à la direction / aux décideurs. Ces approches s’opposent aux approches top-down ( » descendantes « ) et tirent un meilleur parti des forces du collectif.

Cabinet fantôme
Le cabinet fantôme ( » Shadow Cabinet  » en anglais) est une pratique issue du système parlementaire anglais. Il s’agit de mettre fictivement en position de gouvernance des individus qui ne sont pas au pouvoir, mais qui pourraient y arriver et leur faire prendre des décisions  » comme si… « . Au Royaume-Uni, en parallèle du cabinet du gouvernement, l’opposition forme toujours un cabinet alternatif dit  » fantôme « .

Corporate Hacking
Le corporate hacking est une pratique consistant à adopter une nouvelle attitude au travail à la fois rebelle, constructive et bienveillante afin de créer de la valeur pour l’entreprise et redonner du sens à son travail. Un corporate hacker est un praticien du corporate hacking.

Crack
Un crack, c’est un logiciel qu’on a modifié pour pouvoir contourner une fonctionnalité ou une limitation d’utilisation. Les cracks les plus connus sont les versions gratuites de logiciels payants. En mode corporate hacking, il s’agit de casser ce qu’on fait habituellement et de contourner une coutume, un processus ou un organigramme sans que ce soit autorisé. C’est une des pratiques les plus risquées et audacieuses du corporate hacking.
À noter : un crack devient un  » patch  » dès que la pratique, validée par l’expérience, est finalement autorisée (voire encouragée).

Hackathon
Un hackathon est à la base un événement où des développeurs se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative pendant plusieurs jours pour ressortir avec un prototype. Il a été largement dévoilé en étant utilisé par des entreprises faisant travailler gratuitement des précaires dans des démarches de pseudo open innovation.
Les corporate hackers préfèrent la notion de « sprint », des ateliers de travail collaboratifs limités dans le temps et avec une unité de lieu imposée aux participants qui vise à des résultats concrets via un ou plusieurs prototypes… et ou chaque participant interne ou externe à l’entreprise est rémunéré.

Intrapreneur
Un intrapreneur est-il un corporate hacker ? Pas vraiment ! Un intrapreneur est une personne qui mène son projet avec ardeur comme s’il s’agissait de son propre business. Mais la différence avec un corporate hacker est qu’il ne remet pas forcément en cause le système, il n’a pas forcément envie de tout bouger avec, par et pour les autres.

Makestorming
Le makestorming est une approche qui réinvente la culture du travail pour hacker les grandes organisations et y viraliser les pratiques du monde start-up. Il se diffuse dans les organisations en mode viral, à la fois bottom-up et top-down qui se l’approprie et en devient acteur.

Patch
En informatique, un patch est un supplément qu’on va rajouter légalement à un logiciel de manière à l’améliorer ou à augmenter sa sécurité, etc. En mode corporate hacking, c’est l’amélioration d’une manière de faire qu’on réussit à faire adouber par l’entreprise.

Travailler en perruque
Travailler en perruque, c’est utiliser son temps de travail ou des outils de travail de l’entreprise pour faire autre chose que ce qui nous est demandé. Cela peut être pour des objectifs purement personnels (utiliser son temps de travail et son ordinateur pour préparer ses vacances au bord de la mer, par exemple).
C’est aussi une des techniques du corporate hacker pour pouvoir faire avancer des projets qu’il juge importants pour l’entreprise mais qu’on ne lui donne pas le temps ou l’autorisation directe de faire.

Le glossaire complet des mots du Corporate Hacking est disponible dans le livre « Makestorming, le guide du Corporate Hacking » lancé par nod-A, aux éditions Diateino.

À propos de nod-A

Fondée en 2009 par Marie-Noéline Viguié et Stéphanie Bacquere, nod-A a pour mission de transmettre les nouvelles cultures de la collaboration et du travail issues du monde numérique aux grandes organisations publiques et privées. nod-A a développé le Makestorming, une approche qui place le  » faire  » et la co-création au cœur des projets ; et pratique le  » corporate hacking « . Nod-A développe une vision du travail concrète, pragmatique et ambitieuse, diffusée avec plus de 250 sprints à travers le monde, et propose des outils de travail innovants pour prototyper et promouvoir des projets concrets. Au mois de Mai 2016, nod-A lance son premier livre Makestorming, le Guide du Corporate Hacking aux Editions Diateino. Plus d’informations sur http://makestorming.com/